• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • GUILLAUME SORO LANCE UN APPEL À L’APAISEMENT EN CÔTE D’IVOIRE

GUILLAUME SORO LANCE UN APPEL À L’APAISEMENT EN CÔTE D’IVOIRE

Après plus de deux mois d’absence, le président de l’assemblée nationale, 3e personnalité en côte d’ivoire a lancé un appel au calme et au dialogue dès son retour.

« Je suis revenu pour prendre toute ma place dans le jeu politique, pour contribuer du mieux que je peux à l’apaisement, contribuer à travailler à la réconciliation et à la paix civile », a déclaré M. Soro devant la presse à son arrivée à l’aéroport Felix-Houphouët-Boigny d’Abidjan. « Je lance un appel au dialogue et à la paix », a-t-il insisté, accueilli par une centaine de proches et de partisans dans le pavillon d’honneur de l’aéroport. L’actualité politique et sécuritaire de la côte d’ivoire renforce l’idée qu’il y aurait désormais un divorce entre les objectifs du président de la République Alassane Ouattara et ceux de son ex allié, chef de la rébellion Guillaume Soro. Mais officiellement, ces rumeurs sont rejetées et publiquement les deux hommes affichent mutuellement une certaine confiance.

« Mes relations avec le président de la République, je peux vous assurer qu’elle sont bonnes », a redit M. Soro dimanche. « Je m’emploierai à faire en sorte que (notre) relation soit toujours bonne. Dans les prochains jours, avec beaucoup d’humilité, j’irai voir le président de la République pour parler avec lui ».

Des signes de brouille sont toutefois apparus récemment.

Le chef du protocole de Guillaume Soro, Souleymane Kamaraté Koné, a été arrêté et écroué pour « complot » le 9 octobre dans une affaire sensible de découverte d’une cache d’armes pendant une mutinerie dans l’armée en mai. « Aujourd’hui, à cause de mon patron Guillaume Soro, je suis en prison. Ce n’est pas moi qu’on vise! », avait réagi M. Koné dans une lettre ouverte publiée en ligne au lendemain de son incarcération. « Je ne peux pas me prononcer sur une affaire pendante en justice », s’est contenté de déclarer Guillaume Soro dimanche, interrogé sur l’affaire par les journalistes. Le suspense demeure total pour 2020.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook