UN GROUPE DE TERRORISTES DÉMANTELÉ AU BURKINA

En début de semaine au Burkina, les forces spéciales de la gendarmerie nationale ont mené une opération anti-terroriste sur une villa de Karpala, un quartier périphérique au sud-est de Ouagadougou. L’assaut a duré une bonne partie de la nuit du 21 au 22 mai 2018. Dès que les gendarmes se sont rendus sur les lieux, ils ont été accueillis par des tirs de la part des présumés terroristes et ils ont aussitôt répliqués

Trois présumés terroristes ont été tués par les agents de la gendarmerie et un quatrième arrêté. Il y a eu également un mort dans le rang des gendarmes.

Les enquêtes qui ont été menées les jours ayant suivi l’assaut ont permis d’en savoir d’avantage.

D’après la procureure Maïza Sérémé, présumés terroristes, projetaient une attaque dans la capitale courant juin contre des cibles importantes. Elle a également fait comprendre qu’il existe des liens entre eux et les terroristes qui avaient visé l’état-major des armées et l’ambassade de France à Ouagadougou, dont l’attaque a fait 8 morts et 85 blessés. En réalité, ces assaillants appartiennent au groupe terroriste ‘Al Mourabitoune, un des groupes composant le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulman (GSIM), qui avait revendiqué l’attaque du 2 mars.

 Un arsenal de guerre composé de fusils de type AK47 (kalachnikov), un fusil mitrailleur PKMS, deux pistolets automatiques, un revolver, 1097 cartouches de 7,62 et 28 chargeurs pour fusils AK47, des pains plastiques, des clous, des cordons détonants, des détonateurs, des grenades, des tenues militaires de l’armée burkinabè et de l’armée française ont été découverts dans la villa… Les premiers éléments de l’enquête font ressortir que les quatre individus qui occupaient la villa depuis le 10 mai 2018 sont de nationalité burkinabè et malienne.

A affirmé la procureure Maïza Sérémé.

Le cerveau du groupe est un burkinabè du nom de Sawadogo Abdoulaye, alias Abdallah, mort au cour de l’assaut. D’après la procureure l’homme est très impliqué dans les attaques terroristes qui ont eu lieu sur le sol burkinabè. Il est également impliqué dans un réseau de recrutement des jeunes pour le djihad.

Dah Minwicodji

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook