GRAND PRIX DU JAPON : LA BÉNINOISE NOELIE YARIGO EN ARGENT

La Seiko Golden Grand Prix est un meeting international d’athlétisme qui se déroule une fois par an au Stade d’athlétisme de Todoroki de Kawasaki, au Japon. Cette compétition figure en 2011 parmi les quatorze meetings du Challenge mondial IAAF1. En 2013 le meeting déménage à Tokyo au Stade national d’athlétisme de Kasumigaoka.

Pour le compte de l’année 2018, c’est sur les installations du Yanmar Stadium Nagai, que se sont déroulées les différentes épreuves du meeting, ce dimanche 20 mai 2018 où, Pour sa première participation à ce grand challenge, la vitrine de l’athlétisme béninois, Noélie Yarigo, a fait parler d’elle et de son pays le Bénin, en remportant la médaille d’argent sur les 800m avec (2:01.97) derrière la Kenyane Emily Cherotich (2:00.22).

La championne ne fait que multiplier les titres depuis quelques années où elle se révèle être dans une superbe forme.
S’il faut avouer que Noélie est une vorace des entraînements et que la béninoise ne néglige pas son travail, il est aussi important de notifier que la nouvelle équipe de la fédération béninoise d’athlétisme avec à sa tête Viérin Dégon, ne lésine pas sur les moyens pour accompagner ses athlètes. De quoi sortir dans les années à venir, des centaines de Yarigo et pourquoi pas des Usain Bolt.

Noélie Yarigo (née le 26 décembre 1985 à Natitingou, Bénin) est une athlète béninoise, spécialiste du 800 m, au parcours atypique. Elle est la deuxième coureuse béninoise à se qualifier pour les championnats du monde après Fabienne Feraez. En 2016, elle représente le Bénin aux Jeux Olympiques de Rio et arrive à se qualifier en demi-finale le 17 août 2016, une grande première pour le Bénin depuis sa participation aux Jeux olympiques de 1912. Noélie détient le record national sur 800 m avec une performance de 1 min 59 s 12.

SÉWA SOUROU

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook