GOLDEN STATE-HOUSTON: LES WARRIORS ONT FAIT COMME LES CAVS

Sans Chris Paul, touché aux ischio-jambiers lors du match 5, les Houston Rockets ont un temps cru qu’ils allaient réussir l’exploit de s’imposer chez les Golden State Warriors, dans l’obligation de s’imposer afin d’arracher un match 7 dans cette finale de Conférence Ouest. Malmenés donc pendant douze minutes, les Golden State Warriors ont finalement surclassé les Houston Rockets samedi lors du match 6 de la finale de Conférence Ouest (115-86). Le match 7 se jouera lundi, à Houston.

À l’issue du premier quart, les visiteurs, portés par James Harden notamment (32 pts à 10/24, 7 rbds, 9 pds), menaient de 17 points (39-22).
Sur les trois quart-temps suivants, les hommes de Mike D’Antoni ont été limités à… 47 points marqués ! Débordés par les assauts de Klay Thompson, insolent de réussite à trois points (35 pts à 9/14 longue distance), et Stephen Curry (29 pts), les Rockets ont lentement sombré. Encore en tête à la pause (61-51), ils n’ont ensuite marqué que 25 points pendant que Golden State en claquait 64. Au retour des vestiaires, les Californiens se sont mis dans une position bien plus confortable en prenant l’avantage sur un 11-0. Les deux formations ont ensuite fait jeu égal pendant 7 minutes avant de voir les Dubs définitivement prendre le dessus et s’envoler au tableau d’affichage.

Klay Thompson a été déterminant de ce match «J’ai trouvé qu’il a été génial ce soir, pas simplement pour ses 35 points et les neuf paniers à trois points mais aussi pour sa défense, a apprécié son entraîneur Steve Kerr. Ce gars est une machine. Il est tellement en forme physiquement. Il donne l’impression de dominer dans ce genre de situation.»

En 2016, les Golden State Warriors se sont retrouvés dans une situation similaire face à OKC, à devoir remporter le match 6 afin d’éviter l’élimination. Chez le Thunder, Klay Thompson avait inscrit 41 points.
«On pourrait dire que je suis né pour ça. Que ça fait du bien», a de son côté apprécié le héros du soir. «On ne voulait pas sortir comme ça, on voulait tellement arracher ce match 7», a-t-il ajouté. Mission accomplie pour Golden State qui sait néanmoins que le plus dur est à venir avec un déplacement lundi au Texas.

Houston, qui aura donc l’avantage du terrain pour ce match décisif, espère – sans trop y croire – retrouver Chris Paul, qui a cruellement manqué sur le parquet samedi soir. Le meneur de jeu «est en soins constants» selon Mike D’Antoni mais sa participation au game 7 semble fortement compromise. «Il est anéanti, a indiqué son coach. Il doit l’être. Nous le sommes pour lui. Dans le même temps, nous allons nous mobiliser et faire ce qu’on a à faire. Il est tellement important dans ce que nous proposons et pour l’âme de l’équipe. Qu’il soit ici est important, qu’il soit sur le banc est important. Il va nous motiver pour aller au bout, s’il le peut.»

VINCINQ ZEROWIT

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook