• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • Au Ghana, des magasins appartenant à des étrangers forcés de fermer

Au Ghana, des magasins appartenant à des étrangers forcés de fermer

Des dizaines de magasins  étrangers, en majorité  nigérians, ont été fermés de force jeudi par des commerçants ghanéens en colère, dans la ville de Kumasi.

Au Ghana, les étrangers ne sont pas autorisés à se lancer dans le commerce de détail, mais cette loi est peu appliquée. « Nos marchés sont envahis par les étrangers », s’est insurgé le président du Ghana Union of Traders Association (GUTA). D’après les propos de ce dernier, beaucoup de commerces ne sont pas en règle vis-à-vis de la loi ghanéenne.

Les commerçants ghanéens voient leurs secteurs d’activités menacés par la concurrence étrangère. Les produits nigériens sont en effet jugés moins chers par rapport aux leurs. En juin dernier, c’est plus d’une trentaine de magasins appartenant à des Nigérians qui avaient été fermés dans la même ville par des commerçants qui prétendaient que leurs prix se trouvaient trop abordables.

Les autorités du pays ont appelé les membres de GUTA à suspendre tout ce qui sert de blocage et fermeture. Ils estiment que ce malentendu pourrait affecter les relations avec la nation sœur du Nigeria.

Le président nigérian Muhammadu Buhari a jugé bon en août de fermer toutes les frontières terrestres et d’interdire toute importation ou exportation de produits par la route. Une décision prise afin tenter de relancer son économie et de lutter contre les produits de contrebande.

Awa TRAORE

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video