GHANA : UNE FÊTE D’INDÉPENDANCE PARTICULIÈRE

Ce mardi 6 mars 2018, le Ghana a célébré son 61ème anniversaire d’accession à l’indépendance par un défilé civil et militaire qui s’est déroulé à la place de l’indépendance d’accra. L’événement a eu comme invité d’honneur, le président du Nigéria Muhammadu Buhari.

Plus qu’une célébration d’indépendance, ce fut pour le président ghanéen l’occasion de proclamer le début d’une nouvelle ère pour le Ghana et aussi pour tout le continent africain, qu’il voit désormais se développer sans aides provenant de l’extérieur.

Selon Nana Akufo-Addo le développement du Ghana sans aides extérieures, passe par une exploitation efficace de ses propres ressources de manière à avoir une transformation économique et sociale rapide. Il a souligné que ceci n’est possible qu’avec une lutte permanente contre la corruption, et avec l’esprit de la confiance en soi et du patriotisme.
Nana Akufo-Addo n’a pas manqué de féliciter ses concitoyens pour le travail qu’ils ont abattu depuis l’accession du pays à la souveraineté internationale, et les a exhorté à en faire davantage pour une meilleure évolution du pays et pour le bien-être commun.

Le président nigérian a, quant à lui, soutenu Nana Akufo-Addo dans son ambition de lutter contre la corruption et lui a réitéré le soutien de toute la nation nigériane et son désir de l’accompagner dans tout ce qu’il entreprendra pour le développement du Ghana.
Autrefois appelé Gold Coast (côte de l’or), du fait des mines d’or qui font sa richesse, le Ghana est une ancienne colonie britannique qui a accédé à l’indépendance le 06 mars 1957 avec à sa tête le panafricain Dr Kwame Nkrumah. Le pays se positionne actuellement comme la deuxième économie de la CEDEAO derrière le Nigéria de Muhammadu Buhari. Sa langue officielle est l’anglais et sa monnaie est le cédi.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook