GHANA : UN ARNAQUEUR À L’AMOUR PIÉGÉ PAR SA VICTIME

Escroquée pendant plusieurs années par un Ghanéen qui porte le nom Solomon Attah, Une femme blanche a réalisé l’impensable en s’impliquant à fond pour l’arrestation d’un fraudeur sur Internet, appelé localement « sakawa boys » au Ghana.

Selon un reportage vidéo de celebritiesbuzz.com.gh, le fraudeur, aurait extorqué plus de 20 000 euros à la dame blanche en question. Après avoir escroqué tant de biens à la dame, il a coupé les liens avec elle. Donc, la dame accompagnée d’un autre homme blanc qui semblait être son nouveau petit ami a fait tout son possible pour traquer Solomon et ses amis.

La vidéo montre qu’ils ont contacté le département des enquêtes criminelles, au Ghana. Ainsi, après avoir appris où vivaient Salomon et ses amis pour mener à bien leurs arnaques douteuses, ils leur ont rendu une visite surprise à la maison. Salomon et ses acolytes ont tenté de s’enfuir après avoir réalisé que leur planque a été découverte, mais les policiers ont été assez rapides pour les capturer. Ils ont été menottés et ont défilé jusqu’au poste de police. La femme blanche demande alors à Attah de payer une partie ou la totalité de l’argent escroqué. Salomon a dit qu’il était prêt à le faire. Il y avait une nouvelle voiture emballée dans l’enceinte de sa cour. Il affirme qu’il la vendrait à 10 000 euros, ce qui couvrirait la moitié du montant escroqué.

Sakawa serait un terme ghanéen désignant des pratiques illégales associant des fraudes modernes sur Internet et des rituels traditionalistes africains. Les rituels, qui consistent principalement en des sacrifices, sont destinés à manipuler spirituellement les victimes afin que la fraude de l’escroc soit efficace. Le terme ‘’Sakawa boy ‘’ au Ghana ou encore ‘’brouteur’’ en Côte d’Ivoire, fait référence à des escroqueries en ligne spécifiques, mais s’est depuis élargi pour inclure tous les types de fraudes et d’escroqueries en ligne visant principalement les étrangers. Historiquement, les pays européens ont volé et pillé les ressources de l’Afrique telles que l’or, la bauxite, le cobalt, le diamant industriel, le phosphate naturel, les métaux du groupe du platine, la vermiculite et le zirconium. Les pratiquants de Sakawa ou brouteur considèrent l’acte comme une réparation, et non un vol des ressources et de l’argent à l’Europe. Dans les zones pauvres, cela peut être considéré comme un moyen de survie pour les pauvres.

KHOUDIA GAYE

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook