• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • « GÉNÉRATION IDENTITAIRE » : DES PETITS BOUFFONS QUI S’ÉGARENT

« GÉNÉRATION IDENTITAIRE » : DES PETITS BOUFFONS QUI S’ÉGARENT

Ce samedi, dans la matinée, un groupuscule dénommé « Génération Identitaire » et composé d’une centaine de personnes ont pris position au niveau du col de l’échelle. En disant vouloir empêcher le passage des immigrants clandestins.

‘’Le rôle des gouvernements n’est pas de laisser passer les clandestins, mais de protéger leurs peuples ! Nous sommes des Européens, nous sommes chez nous et nous défendons notre terre ‘’
a déclaré Romain Espino le porte-parole du groupuscule, conseiller en assurance au Crédit Agricole à Champagne au Mont d’or (Rhône).

Ce groupuscule, formé de racistes de haineux et d’ingrats, soutient défendre une terre qui évidemment les appartient. Mais oublie que jadis, des africains ont versé leur sang pour défendre cette terre et la libérer du nazisme et oublie également que l’Europe, principalement la France se construit de l’exploitation de l’Afrique dont vient majoritairement ces expatriés appelés migrants clandestins. Comme l’a reconnu l’ancien président Jacques Chirac : ‘’ une grande partie de l’argent qui est dans notre porte-monnaie vient précisément de l’exploitation, depuis des siècles, de l’Afrique’’.
Il faut rappeler que ce groupuscule qui prolifère la haine n’est pas méconnu des instances Judiciaires françaises.
Le 20 octobre 2012, 73 membres de ce groupuscule avaient occupé le toit de la mosquée de Poitiers en brandissant une banderole évoquant 732 et la conquête de la ville par Charles Martel. Le 7 décembre 2017, 5 des 73 agitateurs ont été condamnés pour provocation à la discrimination raciale et religieuse à un an de prison avec sursis, deux années de mise à l’épreuve, à une privation des droits civiques, civils et de famille d’une durée de 5 ans, à une amende de 10 000€ et à verser des indemnisations à hauteur de 30 000€ au titre du préjudice subi.

Aussi, le samedi 25 novembre 2017, quinze personnes de ce groupuscule ont été placées en garde à vue pour port d’armes prohibées dans le cadre de l’arrêté d’interdiction d’une manifestation à Paris selon la préfecture de police.

Si la France est réellement laïque et si l’égalité est réellement un fait, les autorités françaises doivent prendre leur responsabilité et mettre un terme aux agissements de ce groupuscule.
Dah Minwicodji

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook