FRAPPES EN SYRIE : RÉACTION DE RAWLINGS

Le 14 avril dernier, la coalition formée des États-Unis, du Royaume-Uni et de la France a tiré plus de 100 missiles entre 02h43 à 4h10 contre des sites se trouvant aux mains du gouvernement syriens . Ces pays ont justifié leurs frappes par une présumée attaque chimique perpétrée le 7 avril à Douma.

Ces missiles ont ciblé des ouvrages de Barzah et de Jaramana, ainsi que plusieurs aérodromes. L’armée syrienne a affirmé avoir détruit 71 des 103 missiles de croisière repérés dans l’espace aérien du pays grâce à des systèmes de défense antiaérienne S-200, S-124, Ossa, Kvadrat, Bouk et Strela.
Depuis ces frappes, les réactions fusent de partout. La russie très attendus après ces frappes, a par le biais du porte-parole du ministère des Affaires étrangères révélé la vraie mission des frappes de missiles portées par ces trois pays. «Nos suppositions se confirment. La vraie mission de l’opération de la « troïka » occidentale était de donner du répit aux radicaux et aux extrémistes, de rétablir leurs rangs, de prolonger l’effusion de sang sur le sol syrien et de compliquer le processus de règlement politique de la crise », a indiqué Mme Zakharova.
La Chine a également réagit par le biais du porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. «Nous avons attiré l’attention sur le fait que les hauts fonctionnaires de ces trois pays ont déclaré que le gouvernement syrien aurait utilisé des armes chimiques. Nous pensons qu’une frappe militaire contre un État souverain sous un tel prétexte est irresponsable», a déclaré Hua Chuning.
L’ancien président ghanéen, Jerry John Rawlings a également réagi suite ces frappes contre la Syrie. Il a accusé les États-Unis, le Royaume-Uni et la France de tromperie et de la propagande occidentale. Pour lui, ces frappes ont eu lieu parce que le pouvoir syrien ne se laisse pas dominer par l’occident et se refuse d’être à leurs ordres. Il a profité de l’occasion pour reconnaitre le rôle important que joue la Chine et la Russie dans le concert des nations. ‘’Les dirigeants de la Chine et de la Russie contribuent à la stabilité internationale… Les dirigeants de la Chine et de la Russie semblent avoir adopté un rôle de soutien pour permettre à l’Occident de se rétablir. Malgré cela, l’Occident et ses alliés abusent des droits de l’homme avec une impunité et une insensibilité absolues’’ a déclaré l’ancien président ghanéen.

Jerry John Rawlings a également appelé les pays africains à la clairvoyance dans cette situation qui risque de déclencher une troisième guerre mondiale. Il a estimé que le Président russe Vladimir Poutine méritait des félicitations pour n’avoir pas réagi contre ces frappes et a traité le président américain Donald Trump de bourreau et a en d’autres termes, déclaré que en se basant sur des mensonges, les dirigeant occidentaux ont nourri une guerre qui a déjà fait près de 400.000 morts et les a mis au défis de se soumettre à un test polygraphique.
Dah Minwicodji

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook