• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • FOOTBALL : UN TROPHÉE DE « PACOTILLE » POUR ARISTIDE BANCÉ

FOOTBALL : UN TROPHÉE DE « PACOTILLE » POUR ARISTIDE BANCÉ

Dans le monde du football, les meilleurs joueurs sont toujours récompensés pour leur comportement exemplaire sur le terrain, mais également pour les nombreux buts qu’ils auraient pu inscrire au cours d’un exercice. Aristide Bancé, international burkinabé, en fait partie, du moins à la somme de cette saison passée en Ligue 1 ivoirienne, où il évoluait à l’ASSEC Mimosa, sacré champion de Côte d’Ivoire.

L’étalon du Burkina Faso, a en effet terminé sa saison en inscrivant pas moins de 15 buts en 26 matches joués, ce qui a fait de lui le meilleur artilleur du championnat de football professionnel ivoirien. Et pour ça, une distinction bien connue dans cet ordre lui a été décernée : le « soulier d’or ». Un trophée qui récompense le meilleur buteur du championnat.

Un trophée qui ne vaut que 37 euros soit 24 900 francs CFA

Le trophée de meilleur buteur de Ligue 1 C.I avec le prix en-dessous


Tant convoité par les attaquants dudit championnat, ce trophée devrait naturellement rendre le désormais ex-attaquant de l’ASSEC (il vient de s’engager pour deux ans avec le club égyptien d’Al Masry.) heureux, mais une surprise inattendue s’est jointe au trophée. Bancé a découvert que sur son trophée, les officiels du championnat ivoirien avaient oubliés d’y retirer le prix. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’est pas à la hauteur des attentes du joueur qui n’a pas manqué de faire savoir son mécontentement.
«J’aurais accordé plus d’estime à un prix verbal qu’à un soulier d’or  »en pacotille » dont les offrants n’ont même pas pris la peine d’en retirer l’étiquette sur laquelle est mentionné le lamentable coût, 24 900 francs CFA (37 euros)», a-t-il commenté sur sa page Facebook, en postant une photo du trophée avec le prix collé en-dessous.

Un « soulier d’aluminium »

Un véritable manque de respect selon le joueur, pour qui la Ligue ne lui a pas accordé le respect et le mérite qui lui seraient dus.
«Le Soulier attribué au meilleur buteur, même s’il n’est pas vraiment en or, ne devrait pas non plus être en aluminium», a-t-il ajouté. Ironisant au passage la distinction qu’il venait de recevoir.
A 32 ans, Aristide Bancé a déjà parcouru plusieurs championnats et plusieurs clubs au cours de sa carrière professionnelle, notamment en Europe (19 clubs dans 12 pays différents). Il a également terminé son aventure en Côte d’Ivoire en terminant meilleur joueur de la compétition, ce qui dénote des qualités, sur le terrain, de l’attaquant burkinabé.
Probablement un mauvais épisode qui clôture son aventure en terres ivoiriennes, espérons juste, qu’il n’affecte pas le moral du nouvel attaquant de Al Masry, en Egypte, à qui l’on souhaite bien évidemment, de remporter encore plus de trophées et de marquer encore plus de buts.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Etudiant Journaliste, Blogueur. Passionné de lecture et de sport (Football, Judo, Boxe). Gabonais, j'ai une Licence en Lettres Modernes Option Littérature, civilisation et culture française et francophone.

  • facebook
  • twitter
  • youtube
  • instagram

Suivez-nous sur Facebook