• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • Football – Aston Villa : Marvelous Nakamba moqué dans un chant raciste des supporters

Football – Aston Villa : Marvelous Nakamba moqué dans un chant raciste des supporters

Une vidéo révélée après la victoire 5-1 de samedi à Norwich montre un groupe de supporters se moquant du joueur zimbabwéen Marvelous Nakamba avec un chant dans lequel le mot « rasta » peut être entendu, ainsi que des références apparentes à l’esclavage et à la taille de son pénis. Son club, Aston Villa s’est dit « dégoûté et consterné » par les images de ces insultes racistes et a promis de prendre des mesures pour poursuivre ses auteurs.

« McGinn’s his master, his Dad’s a Rasta » (‘’McGinn est son maître, son père est un rasta’’). Tel est le contenu de la chanson entonnée par un petit groupe de fans dans le hall du stade de Carrow Road, le 5 octobre dernier, après la grande victoire (5-1)  d’Aston Villa sur Norwich. Un chant qui faisait référence au milieu de terrain zimbabwéen, Marvelous Nakamba, 25 ans, qui serait sous la domination de son coéquipier écossais, John McGinn, 24 ans. Les images ont été partagées sur les réseaux sociaux et l’association des supporters des Villans a publié un communiqué condamnant le comportement d’une minorité et en a informé le club.

« Déçu d’avoir entendu de telles paroles dirigées à l’encontre de Marvelous Nakamba hier. C’est insultant et ça n’a pas sa place dans un stade ou dans quelque lieu que ce soit. Les stéréotypes racistes ne sont jamais acceptables. Cacher le soi-disant soutien derrière de telles paroles est répréhensible et condamné par tous les partisans décents de Villa. Nous contacterons le club à propos de ce problème et nous travaillerons en étroite collaboration avec lui pour faire en sorte que le problème soit traité rapidement ».

Le club anglais a demandé à d’autres supporteurs d’aider à identifier les responsables de ce comportement qu’il a qualifié de « toxique ». Aston Villa qui « condamne totalement le chant », a promis de prendre des mesures.

« Tous les auteurs seront traités de la manière la plus sévère et seront immédiatement signalés à la police », a ajouté indiqué le club qui a également précisé que le personnel de sécurité « restera vigilant » lors des prochains matchs afin d’éviter une répétition du chant.

Stéphane BAI

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook