FIN DE VIE D’ESCLAVE POUR 14 CAMEROUNAISES AU KOWEÏT

En réaction à l’appel d’une femme camerounaise, la ligue de défense noire africaine appuyée par d’autres organisations et personnalité, avait organisé des mobilisations lundi et mardi devant l’Ambassade du Koweït dans le 16ème arrondissement de Paris. Ceci dans le but de rencontrer l’ambassadeur du Koweït pour lui faire part de leur mécontentement face à l’esclavage des noirs qui ne se fait pas rare dans ce pays.

Même si l’ambassadeur a manifesté le refus de les recevoir, ces deux jours de mobilisations ont porté des fruits et bientôt, les quatorze camerounaises qui autrefois menaient une vie d’esclave pourront rentrer chez eux.

C’est ce qu’affirme un communiqué du ministère des affaires extérieures du Cameroun. D’après le communiqué ces camerounaises sont actuellement pris en charge par les services des affaires sociales du gouvernement koweïtien avant de retourner au Cameroun d’ici le 10 octobre.

Comme au Koweït, plusieurs africaines à qui l’on promet du boulot se retrouvent réduites en esclaves dans plusieurs pays arabes. Les gouvernements africains doivent œuvrer pour que ce phénomène déshonorant prenne fin.

Dah Minwicodji

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook