FIN DE LA GUERRE ENTRE L’ÉTHIOPIE ET L’ÉRYTHRÉE

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed et le président érythréen Isaias Afwerki ont signé lundi un accord mettant fin à une guerre de longue date entre leurs deux pays.

Plusieurs accords entre l’Ethiopie et l’Erythrée ont été annoncés ce week-end dernier avant le rapprochement officiel, y compris l’accès de l’Ethiopie à un port érythréen et la réouverture des ambassades dans les deux pays.

Les nouvelles pourraient aider l’Éthiopie à se développer en tant que centre manufacturier est-africain, en ouvrant un nouveau marché en Érythrée et en renforçant les routes commerciales pour ses exportations.

Les dirigeants de l’Éthiopie et de l’Érythrée ont déclaré lundi la fin d’une guerre de deux décennies et ont annoncé une série d’accords susceptibles de stimuler la croissance économique dans la région de l’Afrique de l’Est.

« L’état de guerre est arrivé à son terme », a commenté lundi Fitsum Arega, chef de cabinet du Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed.
Abiy et le président érythréen Isaias Afwerki ont signé une déclaration conjointe de paix et d’amitié qui comprenait l’accord selon lequel «les liens en matière de transport, de commerce et de télécommunication reprendront; les relations diplomatiques et les activités renouvelées », selon un tweet du ministre érythréen de l’information, Yemane Meskel.

Abiy est arrivé dimanche à Asmara, la capitale érythréenne. Après des discussions avec son homologue Afwerki, une série d’accords ont été annoncés, notamment l’accès de l’Éthiopie à un port érythréen non identifié sur la mer Rouge, la réouverture des ambassades dans les deux pays et la restauration des lignes téléphoniques coupées depuis deux décennies.

L’Éthiopie est le deuxième pays le plus peuplé d’Afrique avec plus de 100 millions d’habitants et compte sur la croissance économique pour créer des emplois pour sa société jeune.

L’Érythrée, une ancienne province de l’Éthiopie, a accédé à l’indépendance en 1993. Mais les relations entre les deux pays ont été entachées de conflits pendant des décennies. La rencontre du week-end entre Abiy et Afwerki était la première du genre depuis la guerre post-indépendance de 1998 à 2000 qui a fait environ 80 000 morts.

Les ouvertures d’Abiy à l’Erythrée ont commencé le mois dernier. Dans le cadre d’une branche d’olivier pour mettre fin à la guerre, il a annoncé que le transporteur national Ethiopian Airlines reprendrait ses vols vers le pays. Abiy lui-même a été au pouvoir pendant quelques mois, poussant un programme réformiste après que son prédécesseur Hailemariam Desalegn a démissionné en février au milieu de manifestations de masse.

Une bonne chose car ceci est bénéfique pour ces deux pays, en matière sécurité, économique,…

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook