• Accueil
  • >
  • CULTURE
  • >
  • FILM/DOCUMENTAIRE
  • >
  • [FILM] CE SOIR À 22H45 SUR FRANCE Ô : « HALF SLAVE, HALF FREE », UNE DES PREMIÈRES ADAPTATIONS RELATANT L’HISTOIRE DE SOLOMON NORTHUP

[FILM] CE SOIR À 22H45 SUR FRANCE Ô : « HALF SLAVE, HALF FREE », UNE DES PREMIÈRES ADAPTATIONS RELATANT L’HISTOIRE DE SOLOMON NORTHUP

solomon_northup

Né libre dans l’Etat de New York, marié et père de trois enfants, Solomon Northup fut victime d’un guet-apens quand il avait trente-deux ans. Il avait jusque-là exercé divers métiers (fermier, ouvrier sur un canal, flotteur, bûcheron, cocher) et complétait ses revenus en jouant du violon dans des hôtels et des fêtes. Deux hommes l’attirèrent à New York puis à Washington, en lui faisant miroiter un lucratif engagement comme violoniste. Arrivé dans la capitale, il fut drogué et kidnappé, vendu à un marchand d’esclaves, puis transporté par bateau à La Nouvelle-Orléans, où il fut vendu à un planteur de Louisiane. Ce n’est qu’au bout de douze ans que son statut d’homme libre put être prouvé et qu’il retrouva la liberté.

Il publia son récit, Twelve Years a Slave: Narrative of Solomon Northup, a Citizen of New-York, Kidnapped in Washington City in 1841, and Rescued in 1853, l’année de sa libération, en 1853, avec l’aide d’un avocat abolitionniste blanc, David Wilson. Le livre se vendit à plus de 30 000 exemplaires. Northup  œuvra aussi pour l’abolition de l’esclavage en donnant des conférences et en aidant les esclaves qui tentaient de passer au Canada grâce au chemin de fer clandestin, un réseau de soutien aux esclaves fugitifs. Après sa libération, il intenta un procès au marchand d’esclaves, mais il n’obtint pas gain de cause car, en tant qu’homme noir, il ne pouvait pas témoigner contre des Blancs. On ignore quand et comment Northup est mort.

Son récit se distingue de la plupart des récits d’anciens esclaves par sa grande précision et sa longueur. Comme il n’a pas toujours été esclave, Northup pense à décrire des détails que d’autres passent sous silence. C’est aussi l’un des rares textes qui racontent la vie dans les plantations du Sud profond, dans son cas en Louisiane, d’où très peu d’esclaves parvenaient à s’échapper. Enfin, Northup aborde la situation des femmes esclaves, à travers le sort de Patsey notamment, alors que de nombreux récits ont trop de pudeur pour l’évoquer clairement. Il montre que les femmes étaient doublement esclaves puisque, après avoir travaillé toute la journée, certaines devenaient en plus les esclaves sexuelles de leur maître.

Source : http://esclavesenamerique.org/auteurs/solomon-northup/

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook