UNE FILLETTE DE 7 ANS ABATTUE À HOUSTON

Le meurtre d’une fillette de 7ans scandalise les Américains depuis plusieurs jours. Jazmine Barnes, tuée d’une balle dans la tête le dimanche 30 décembre matin dans la région de Houston, au Texas alors qu’elle était en voiture avec ses trois sœurs et sa mère qui était au volant. Une récompense de 60.000 dollars (environ 52.000 euros) affirmée au départ par l’avocat Lee Merritt et l’activiste Shaun King pour quiconque fournirait des informations utiles sur l’affaire, est aujourd’hui montée à 100.000 dollars.

Porsha Washington et ses quatre filles étaient en route pour aller déjeuner. D’un coup, un homme au volant de son un pick-up s’arrête à leur hauteur et tire avec une arme à feu. La balle brise la fenêtre du véhicule du côté de la conductrice, la mère. Le tireur aurait ensuite accéléré afin de se positionner devant la famille pour mieux poursuivre ses tirs. LaPorsha Washington se précipite alors pour recouvrir de son corps sa fille aînée, installée sur le siège passager à l’avant. Jazmine Barnes, encore en pyjama sur la banquette arrière avec deux de ses sœurs, n’a pas pu être épargnée par l’une des balles qu’elle reçoit dans la tête.

Selon le témoignage sur la chaine CNN de la mère des filles, qui a été blessée, la camionnette a ralenti et le tireur a ouvert le feu sur elles : « Une des filles m’a dit « Maman, Jazmine ne bouge plus, elle ne parle plus ». Je me suis retournée et j’ai vu que ma petite fille avait reçu une balle dans la tête.»,a déclaré la mère. LaPorsha Washington, la mère de Jazmine, pense qu’il s’agit d’un crime raciste. Les vitres de son véhicule n’étant pas teintées, elle conclut : « Je ne l’ai provoqué d’aucune manière », promet la mère de famille en parlant du conducteur qui a tué sa fille. « Le tireur a pu voir une mère noire avec ses quatre magnifiques enfants, des filles, dans sa voiture. » A-t-elle ajouté

La police tente d’élaborer un portrait-robot du tueur grâce aux descriptions de l’homme données par la mère et les sœurs de Jazmine Barnes. Selon elles, il s’agit d’un homme blanc d’une quarantaine d’années avec une barbe et qui conduisait un camion rouge. Le crime semble pour l’instant inexplicable, mais l’hypothèse d’un crime racial n’est pas écartée par la police parce que les coups de feu semblent avoir été tirés au hasard et n’auraient pas été provoqués par un comportement sur la route même si les causes de ce drame ne sont pas encore connues : »Rien n’indique que la famille ait fait quoique ce soit de mal de quelques manières. Elle conduisait simplement le long de la route quand ça leur est arrivé. « , a déclaré le chérif du comté de Harris Ed Gonzalez.

Ed Gonzalez, qui qualifie le tueur de « violent » et « atroce », a fait du meurtre une affaire « personnelle » : « Je ne me reposerai pas tant que nous n’aurons pas rendu justice à Jazmine.’’, a affirmé le chérif. La police locale met tout en œuvre pour résoudre le crime : «C’est la nouvelle année. Cela devrait être le temps de la fête. Mais ce n’est malheureusement pas le cas pour cette famille qui doit enterrer son enfant», a fait savoir le shérif du comté de Harris, lors d’un point de presse.
Le Chérif a également affirmé dans une conférence de presse, mercredi 2 janvier, qu’il espérait avoir un portrait de l’homme d’ici ce jeudi. Il assure qu’aucune des informations recueillies ne permet pour l’instant de résoudre le crime : »Je peux dire que nous avons reçu des informations et que nous les étudions, mais nous devons d’abord les vérifier. » Les autorités font très attention à ne pas arrêter trop rapidement un innocent. La police a néanmoins déjà publié la photo d’un camion rouge qui serait impliqué dans le crime ainsi qu’une description partielle du suspect.

Le père de Jazmine, Chris Cevilla, a décrit sa fille comme une élève modèle, une gentille et innocente, petite fille :«Je vous demande, du fond de mon cœur, de communiquer avec la police si vous avez de l’information sur ce qui s’est passé. Aidez-nous à rendre justice à notre petite fille.» A rapporté le chérif lors d’une conférence de presse donnée le lundi 31 décembre. Les citoyens de Houston scandalisés par ce crime se sont mobilisés eux aussi. Une cagnotte ouverte pour financer l’enterrement de l’enfant a déjà récolté 37.945 dollars sur les 6.500 attendus, en seulement trois jours.

 

KHOUDIA GAYE

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook