LA FFF VA ASSIGNER JEAN-KÉVIN AUGUSTIN

Jean-Kévin Augustin, né le 16 juin 1997 à Paris, est un footballeur français qui joue actuellement au poste d’attaquant au RB Leipzig. Issu d’une famille d’origine haïtienne, il commence le football au Football Olympique Plaisir avant d’être recruté par l’Athletic Club de Boulogne-Billancourt en 2006. Il rejoint ensuite le Paris Saint-Germain en 2009, à l’âge de 12 ans. En février 2013, alors âgé de 15 ans, il marque trois buts en quatre matchs avec les jeunes du PSG lors de la Al Kass U17 International Cup, une compétition réservée aux équipes de clubs en catégorie « moins de 17 ans », qui se dispute au Qatar. Mais le jeune talentueux pourrait bientôt avoir des comptes à rendre à la FFF face à une situation que d’aucuns qualifieraient bien de « l’affaire Jean-Kévin Augustin »

Déjà, le 2 septembre 2017, le joueur est exclu de l’Équipe de France espoirs, après avoir eu une altercation avec le sélectionneur Sylvain Ripoll. Un an presque jour pour jour après les faits, et alors qu’il a été réintégré au groupe entre-temps, il refuse une sélection, invoquant une fatigue musculaire. Le 4 septembre 2018, le sélectionneur Didier Deschamps condamne la situation qu’il qualifie d' »hallucinante », au vu des antécédents du joueur.

Questionné sur l’affaire, le technicien de l’équipe de France avoue :« J’ai vu, ça ne m’inspire pas de commentaire particulier. Je vous laisse libre de juger de sa pertinence. Il est important qu’on soit focalisé sur le match et les joueurs qui sont là » .Jean-Kevin pourrait donc avoir à s’expliquer devant la Fédération Française de Football qui n’a pas du tout apprécié cette nouvelle affaire, puisque Noël Le Graët et ses équipes souhaitent assigner l’attaquant du RB Leipzig devant la FIFA la semaine prochaine, annonce L’Équipe.

Selon les règlements FIFA: un joueur ne peut pas être empêché par son club ou refuser de rejoindre la sélection qui l’a convoqué. Mais Augustin déclare quant à lui que c’est « un choix en concertation avec son club » et que «l’équipe de France ne se « refuse » ou ne se « décline » pas» mais qu’il peut «arriver que l’on doive se priver de ses honneurs en des circonstances bien particulières»

VINCINQ ZEROWIT

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook