• Accueil
  • >
  • CULTURE
  • >
  • FESPACO 2019 : LA GRAND-MESSE DU CINÉMA AFRICAIN EST OUVERTE

FESPACO 2019 : LA GRAND-MESSE DU CINÉMA AFRICAIN EST OUVERTE

La cérémonie d’ouverture du cinquantenaire du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) s’est tenue samedi après-midi au stade municipal Issoufou Joseph Conombo en présence du chef d’Etat burkinabè Roch Marc Christian Kaboré et d’une importante assistance composée de spectateurs, de personnalités publiques, de cinéastes et de journalistes.

Age d’or pour un étalon d’or

L’acte ouvrant les festivités de la vingt-sixième édition du Fespaco a rassemblé de nombreux témoins locaux et internationaux dans les gradins et sur la pelouse du stade municipal de Ouagadougou. Des personnes qui n’ont visiblement pas voulu se faire raconter l’événement.

Crédit photo : ISTC-Polytechnique

 

Ils sont venus de tous les pays de la sous-région, mais aussi d’Europe et d’Amérique célébrer la grande fête continentale des amoureux du 7e art. Le Fespaco réunit depuis 1969, date de sa création, cinéphiles et cinéastes mais aussi de simples visiteurs curieux de découvrir durant une semaine, ce que l’Afrique possède comme industrie cinématographique.

Les organisateurs qui ont décidé de se pencher, cette année, sur le thème : « mémoire et avenir des cinémas africains » ont accueilli, pour la 26è édition de ce festival africain, le Rwanda comme pays invité d’honneur.

L’hommage aux pionniers

La cérémonie a été marquée aussi bien par un hommage appuyé aux pionniers du festival que par la prestation de plusieurs artistes dont le reggaeman burkinabè Roger Wongo et le groupe ivoirien Magic System.

Crédit photo : ISTC-Polytechnique

 

Le public a observé la forte présence aux côtés du président du Faso, de la toute première présidente du comité d’organisation du premier Fespaco, en 1969, Alimata Salambéré. En plus d’elle, Oumarou Ganda du Niger, Sembène Ousmane et Alain Gomis, du Sénégal, Timité Bassori de la Côte d’Ivoire, pour ne citer que ceux-là, ont été honorés.

« Nous vous aimons parce que nous aimons notre pays le Burkina Faso, parce que nous aimons notre continent » a dit Yacouba Traoré, PCO du Fespaco 2019. « Je suis émue d’être là pour avoir mis au monde le Fespaco qui souffle aujourd’hui sa 50e bougie », a dit Salimata Salambéré, aujourd’hui porte-parole des pionniers du Fespaco.

Après une série d’allocutions et d’intermèdes musicaux, le président Kaboré a ouvert le clap symbolisant le démarrage des activités du Fespaco 2019.

Stéphane BAI

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook