• Accueil
  • >
  • CULTURE
  • >
  • FELA KUTI : L’EXPRESSION AUTHENTIQUE DE L’AFRICANITÉ

FELA KUTI : L’EXPRESSION AUTHENTIQUE DE L’AFRICANITÉ

Il ne fait aucun doute que Fela Kuti est l’un des musiciens les plus radicaux que le monde n’ait jamais connu. Ses paroles politiquement armées,l’ses titres et ses pochettes d’album sardoniques et ses critiques acerbes (cause du raid sur son domicile entraînant le décès de sa mère, et son incarcération) vis-à-vis du gouvernement nigérian, confirment cela.

Un symbole moins évident de la révolution révélatrice de Fela était son sens de la mode. Ses choix de vêtements n’étaient pas seulement une expression de bon goût et de bravade, mais aussi un rejet évident des idéaux occidentaux. Dans sa chanson « Gentleman », Fela exprime son aversion à l’égard de l’habillement des blancs en racontant l’histoire d’un ami qui avait adopté un style vestimentaire européen.

« Afrique c’est chaud, j’aime être comme je suis. Je sais ce qu’il faut porter, mais mes amis ne le savent pas. Il a mis des chaussettes, il a mis des chaussures. Il a mis un pantalon, il l’a mis un tricot. Il a mis une chemise. Il a mis une cravate, il a mis un manteau. L’autre se couvre toute la tête d’un chapeau. Il croit être gentleman, alors qu’il est inondé de sueur, il pue la merde, Il va bientôt pisser dans son froc, il ne s’en doute même pas. Moi, je ne suis pas un gentleman, mais je m’aime comme ça », dit-il, l’air enjoué en Pidgin, l’argot de l’Anglais couramment pratiqué au Nigéria.

Pour Fela, porter ce qui est considéré comme étant une tenue non-occidentale est une question d’authenticité. « Je suis l’homme africain original », poursuit-il en chantant. La véritable « africanité » correspond au refus de se soumettre aux pratiques d’autrui ou de se compromettre dans le conformisme et l’aliénation. Parvenir à la libération complète revient à rejeter les coutumes et les règles de l’oppresseur – même les vêtements de l’oppresseur. Le style vestimentaire de Fela se fait l’antithèse de celui des insensibles politiciens et dirigeants militaires qu’il critiquait si souvent.

Les choix vestimentaires de Fela étaient un miroir de ses opinions politiques, aussi direct et expressif, et un rappel que la mode peut être une forme de protestation. Il apparaissait souvent sans chemise avec de grosses perles qui ornaient son cou, ou en combinaison ankara et assortis en haut et en bas, ou tout simplement dans son sous-vêtement.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook