• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • Une famille endeuillée subit des attaques racistes lors d’une veillée.

Une famille endeuillée subit des attaques racistes lors d’une veillée.

Alors qu’elle essaye de faire le deuil de son fils,  tué le jeudi dernier lors d’une fusillade, une famille est accablée par des propos racistes provenant des habitants de la ville.

Le Jeudi 31 octobre, une fusillade éclate lors d’une fête d’Halloween dans un Airbnb à Orinda, une ville de l’état de Californie, et fait 5 morts, les victimes étant âgées de 19 à 29 ans, ainsi que de nombreux blessés.

Au nombre des victimes, le fils de Raymond Hills, Raymond Jr, âgé de 23 ans.
Tonya Loftin, la tante du jeune homme assassiné, a déclaré que pendant qu’elle-même et d’autres familles endeuillées veillaient en hommage aux victimes le dimanche soir, des habitants du quartier à majorité blanche leur ont lancé des insanités racistes en passant au volant de leurs voitures. Ils nous ont dit de « retourner dans le guetto » a-t-elle rapporté aux journalistes.

Le père du disparu est d’autant plus dévasté car il considère que le système entier a failli : « La police n’a pas fait son travail cette nuit-là. L’ambulance n’a pas fait son travail cette nuit-là », a-t-il déclaré, soulignant que, malgré les multiples plaintes liées au bruit, les fonctionnaires n’ont pas répondu à la scène qu’une heure et demie après les faits, soit deux minutes avant le début des tirs.
« Des vies auraient pu être sauvées», a poursuivi Raymond Hill, qui porte maintenant des photos de son fils sur une lanière autour du cou, lui, dont deux autres fils sont morts dans des circonstances similaires.
Le directeur de la ville d’Orinda, Steve Saloman, a reconnu que plusieurs plaintes avaient été faites au sujet de grandes soirées organisées dans ce Airbnb au cours des neuf derniers mois. Un email a même été envoyé à 21 h 35, le soir des évènements, 1 heure et 15 minutes avant le début des violences. « Je crois qu’ils ont essayé d’appeler la police » a-t-il déclaré.

Propos corroborés par ceux des membres de bureau du Sheriff recueillis par ABC7 News. Au moins deux plaintes relatives au bruit avaient été déposées : « Les policiers d’Orinda ont été appelés le jeudi à la maison à 21h19 et à 22h25 pour une plainte concernant le bruit. À 22h48. Un officier se dirigeait vers la maison pour enquêter sur les appels. » Les premiers rapports de tir ont été reçus vers 22h50.

Annabella Kemayou

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video