FACEBOOK FERME LA PAGE SOCIOLOGIE DES AFRO

En novembre dernier, bon nombre des internautes qui nous suivaient ont pu s’apercevoir de la suppression de notre page Facebook. 

En effet, ces dernières années, avec l’évolution des réseaux sociaux, se sont développés de nouveaux médias indépendants, qui donnent la parole aux peuples opprimés. Ces nouveaux médias qui partagent des messages positifs, différents.Les réseaux sociaux donnent le pouvoir à des peuples qui, jusque ici étaient dénués de porte paroles et d’information qui leur était dédiée. 

Internet et les réseaux sociaux faisant de nos jours partis de notre quotidien, il est désormais possible à de nouveaux médias d’obtenir la même visibilité que ceux des grands groupes. 

Il y a quelques semaines, le président Emmanuel Macron a déclaré vouloir partir en Guerre contre les Fake News. Comprenons par cela, pas seulement contre les Trolls qui fleurissent sur internet, mais également contre nous, les pages aux courants de pensée ne suivant pas la pensée alternative notamment à cause du signalement de masse de certaines personnes dans ces pages ou les commentaires sont un endroit ou des milliers de débats fleurissent sous chaque post. 

Grâce aux nouveaux médias, depuis quelques années, on peut noter une baisse notable du lectorat de la presse dite traditionnelle à l’instar de page Facebook comme la nôtre. Facebook France, mène avec nos pages depuis quelques mois une surveillance rapprochée et suppression de masse. Grâce à vous et à la mobilisation de forces d’autres médias Indépendants, notre page à été restaurée.

Depuis le 18 février, la page Sociologie des Afro qui comptait plus de 400 000 J’aime sur sa page s’est vu déchu de son droit de liberté d’expression car Facebook France à supprimé sa page. En effet, cette page étant comme les autres de plus en plus fréquentée des milliers de commentaires parfois mal intentionnés viennent commenter ou signaler les différentes publication.

Jusqu’ou évoluera le réseau social de Mark Zuckerberg ? Et pourquoi est-ce que la censure ne touche que certaines pages ? Quel sera l’avenir de ces nouveaux médias menacés ayant vu leur lectorat décoller grâce à Facebook ? Peu de réponses pour l’instant qui devraient être éclairées ces prochaines semaines par Emmanuel Macron ainsi que Facebook France et les politiques qui seront mises en place.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook