• Accueil
  • >
  • TIC
  • >
  • FACEBOOK ACCUSÉ DE VIOLATION DES DONNÉES D’UTILISATEURS PAR LA JUSTICE AMERICAINE

FACEBOOK ACCUSÉ DE VIOLATION DES DONNÉES D’UTILISATEURS PAR LA JUSTICE AMERICAINE

  • Par Sonia KALET
  • 12 Mois
  • TIC

Le procureur général de la capitale américaine Washington D.C. a engagé des poursuites contre le réseau social qu’il accuse de négligence dans la protection des données personnelles de ses utilisateurs.

En effet, Selon M. Karl Racine procureur général, le réseau social a fait preuve de laxisme et a trompé les utilisateurs autour de la possibilité de voir leurs données utilisées par des tiers.

Ces poursuites interviennent alors que Facebook est au cœur d’une nouvelle polémique sur la question des données personnelles, révélée par le New York Times. Selon l’enquête du journal américain publiée le 18 décembre, le réseau social a partagé les données personnelles de ses utilisateurs dans le cadre de partenariats commerciaux. Parmi 150 compagnies, Spotify, Netflix et la Banque Royale du Canada ont pu lire, écrire et supprimer des messages privés d’utilisateurs, rapporte le New York Times.

« Facebook a failli à protéger la vie privée de ses utilisateurs et les a trompés sur les personnes qui avaient accès à leurs données et sur la façon dont elles étaient utilisées », a déclaré Karl Racine, procureur général à l’origine des poursuites. « Le procès d’aujourd’hui vise à faire en sorte que Facebook respecte sa promesse de protéger la vie privée de ses utilisateurs. »

Facebook répond au New-York times

En réponse, Facebook a déclaré n’avoir violé ni les accords de confidentialité des utilisateurs, ni l’accord avec la Commission fédérale du commerce (FTC) qui interdit au réseau social de partager des données d’utilisateurs sans consentement explicite. « Aucun de ces partenariats ou fonctionnalités n’a donné aux entreprises accès à l’information sans la permission des personnes, ni n’a violé notre accord de 2012 avec la FTC », a déclaré dans un blog mardi Konstantinos Papamiltiadis, directeur des plateformes et programmes de développement de Facebook.

Journée noire à la Bourse

Si c’est un fait connu que Facebook partage certaines informations avec des partenaires, le réseau social est accusé d’avoir, une nouvelle fois, dépassé les limites fixées en matière de confidentialité et de ne pas avoir suffisamment informé ses utilisateurs.

Cette énième polémique a fait dégringoler mercredi l’action du réseau social à la Bourse de New York (-7,25%) faisant de mercredi une journée noire pour le groupe californien et augmentant la pression sur son patron Mark Zuckerberg.

Opri Avérroèse Kalet

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook