• Accueil
  • >
  • ÉVÈNEMENT
  • >
  • [ÉVÈNEMENT] DU 22 NOVEMBRE AU 21 DÉCEMBRE À PARIS – SPECTACLE « MON GÉNÉRAL »

[ÉVÈNEMENT] DU 22 NOVEMBRE AU 21 DÉCEMBRE À PARIS – SPECTACLE « MON GÉNÉRAL »

« Mon Général » de Marcel Zang
Mise en scène de Kazem Shahryari

Avec Alain Dzukam, Lélé Matelo, Odile Roig, Basile Siékoua, Paul Soka, Tadie Tuene
« Mon Général » est une tragi-comédie où se croisent la petite et la grande histoire, qui parle de l’Afrique, des Africains et du Général de Gaulle. Une histoire universelle totalement ignorée.

Cette tragi-comédie en trois actes où se croisent la petite et la grande histoire, dont l’action se passe dans les années 70 à Paris, qui parle de l’Afrique, des Africains, des anciens combattants, du Général de Gaulle, des indépendances africaines, des « travailleurs immigrés », de la guerre d’Algérie, des Français, des Blancs et des Noirs, de l’amour… et du désamour.
Comme son père – « tirailleur sénégalais » qui a fait les deux grandes guerres mondiales et combattu dans les corps d’armées d’Afrique de la 2ème Division blindée du colonel Leclerc – le camerounais Augustin, dit « Mon Général », voue un véritable culte au Général de Gaulle. Cet amour pour le Général le conduira en France « parmi les siens » ; et, de désillusions en déchéances physiques et morales, il n’aura plus que ses compatriotes pour l’entourer et le soutenir dans sa folie.
Le parcours d’Augustin retrace une histoire universelle totalement ignorée. Il laisse percevoir les rêves, les peurs et rancœurs qui habitent les travailleurs venus d’Afrique noire et d’Algérie au lendemain des indépendances. Véritable figure tutélaire, le Général de Gaulle hante les discours des personnages tel un spectre glorieux, pour certains, comme une ombre encombrante, pour d’autres. Comment s’approprier l’histoire, la langue et l’avenir d’un pays loué par la génération des pères lorsque le présent ne coïncide plus avec les chants passés ? Avec force et humour, Marcel Zang donne corps et voix à ces destins qui se croisent dans la nuit parisienne pour partager leurs doutes et négocier l’espoir.

« Mon Général » de Marcel Zang
Mise en scène de Kazem Shahryari
Avec Alain Dzukam, Lélé Matelo, Odile Roig, Basile Siékoua, Paul Soka, Tadie Tuene

Marcel Zang

Issu de l’ethnie des Fangs, Marcel Zang est né en 1954 à Meyilla, au Cameroun. Alors qu’il est âgé de neuf ans, son père décide de l’emmener en France, où il grandira loin de sa mère. Boursier en 2001 de l’association Beaumarchais-SACD, il fait la même année une résidence d’écriture à la Maison des Auteurs, à Limoges, où il terminera la rédaction de L’Exilé, une pièce couronnée en 2005 par le prix SACD de la dramaturgie francophone. En 2002, il effectue une résidence du CEAD au Centre d’Arts d’Orford, au Québec ; boursier du CNL en 2003 et 2007. En 2010, il est lauréat du prix SACD « Nouveau Talent Théâtre ». Auteur de théâtre (L’Exilé, La Danse du Pharaon, Pure vierge, aux éditions Actes Sud – Papiers), Marcel Zang est également poète, nouvelliste et romancier.

Kazem Shahryari

Poète, voyageur sans bagage exilé en France au début des années 80, il ne cesse depuis d’habiter la langue française. Comme poète il a publié une dizaine de recueils. Son écriture, c’est l’utopie. Dramaturge, il a publié six pièces de théâtre et un essai. Metteur en scène, Kazem Shahryari crée une ou deux pièces chaque année. En 1986, il a fondé l’Art Studio Théâtre, laboratoire de création dramatique de textes contemporains qui nous aident à penser notre monde.

Du 22 novembre au 21 décembre 2012
Les jeudis, vendredis et samedis à 20h30
Tarif plein : 12 €
Tarif réduit : 9 €
Réservations : 01 42 45 73 25 ou mediation@artstudiotheatre.org
Durée du spectacle : 1h10

Art Studio Théâtre – 299, rue de Belleville – 75019 Paris
Entrée par le 120 bis, rue Haxo (M° Télégraphe ou Porte des Lilas)

http://artstudiotheatre.org/
mediation@artstudiotheatre.org

Source : parisetudiant.com

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook