• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • EUROPÉENNES : LE RASSEMBLEMENT NATIONAL FAIT UNE PERCÉE EN OUTRE-MER

EUROPÉENNES : LE RASSEMBLEMENT NATIONAL FAIT UNE PERCÉE EN OUTRE-MER

Une majorité de territoires d’outre-mer ont pour la première fois placée le Rassemblement national en tête d’une élection, le département de Mayotte lui offrant même son meilleur score au niveau national aux élections européennes, sur fond d’abstention toujours massive. Seuls trois territoires ultramarins sur onze ont préféré le parti d’Emmanuel Macron.

Une première aux Antilles. En Guadeloupe, la liste du Rassemblement National (RN), menée par Jordan Bardella, a obtenu ce dimanche 26 mai 23,7 % des suffrages loin devant la liste de Nathalie Loiseau (18,04 %) et celle Manon Aubry pour la France Insoumise (12,96 %).

Le taux de participation demeure toutefois très faible en Guadeloupe, avec seulement 14,35% des suffrages exprimés. C’est mieux qu’en 2014 où ce taux était de 9,26%, mais légèrement en-dessous de celui de 2009 (14,61%).

La progression est spectaculaire. Le Front national n’avait obtenu que 8,65 % des votes lors du précédent scrutin en 2014.

Une Guadeloupéenne sur la liste RN

Lors de la dernière présidentielle, le FN n’était arrivé qu’en quatrième position au premier tour, avec 13,5 % des suffrages exprimés, loin, très derrière Emmanuel Macron (30 %) et Jean-Luc Mélenchon (24 %). Le parti a notamment pu compter sur la présence de la Guadeloupéenne Maxette Grisoni Pirbakas, 12e de liste, qui devrait obtenir par la même occasion un siège à Bruxelles.

Dans ce territoire traditionnellement de gauche, la liste Europe Écologie-Les Verts (EELV) obtient la troisième place avec 10,46 %, devant celle du PS/Place publique (8,91 %) et celle des Républicains (5,77 %).

Le taux de participation demeure toutefois très faible dans l’archipel, avec seulement 14,35 % des suffrages exprimés. C’est mieux qu’en 2014 où ce taux était de 9,26 %, mais légèrement en dessous de celui de 2009 (14,61 %).

Une percée du RN outre-mer

Victoire en Nouvelle-Calédonie, victoire en Guyane, victoire à Saint-Pierre-et-Miquelon, et même triomphe à Mayotte, une île marquée par une immigration illégale galopante avec 45,56 % des suffrages… C’est un sacré tir groupé qu’a réalisé le Rassemblement national ce dimanche dans les départements et territoires d’outre-mer.

Longtemps, ces terres s’étaient refusées au Rassemblement national, révulsées par les connotations de certains propos de Jean-Marie Le Pen. Visiblement, les efforts de sa fille ont payé et le RN est aujourd’hui perçue non plus comme un parti défendant les « Français de souche » contre les immigrés, mais les « petits » contre les « gros ».

Dans ce paysage, seuls résistent encore la Martinique (où la liste Loiseau, avec 18,2 %, a devancé de peu celle de Jordan Bardella, à 16,1 %), Wallis-et-Futuna (37,1 % contre 13 %) et surtout la Polynésie (43,3 % contre 16 %).

 Opri Avérroèse Kalet

 

 

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook