• Accueil
  • >
  • ENVIRONNEMENT
  • >
  • Les étudiants d’école d’ingénieurs de plus en plus demandeurs de cours sur le réchauffement climatique

Les étudiants d’école d’ingénieurs de plus en plus demandeurs de cours sur le réchauffement climatique

« Seulement 11 % des formations abordent les enjeux climat-énergie de manière obligatoire, tous établissements confondus », selon les estimations de Shift Project, un think tank consacré à la transition écologique. Heureusement, les choses changent. « Nos travaux ont eu des échos médiatiques et les écoles d’ingénieurs se sont senties concernées peut-être plus que les autres pour changer leurs maquettes de formation », souligne Clémence Vorreux, chargée de projet enseignement supérieur et climat du Shift Project.

Tous les mardis, dans son TD sur « l’ingénierie de la transition écologique », Jean-Marc Benguigui, enseignant à Centrale Nantes, aborde les questions d’économie circulaire, d’approvisionnement durable, d’écoconception, d’écologie industrielle… Face à lui, des étudiants « de plus en plus demandeurs » de discussions autour de ces thèmes.

Les écoles d’ingénieurs aussi sont en marge : leurs étudiants sont de plus en plus demandeurs de cours sur le changement climatique, et sur l’impact écologique et social des politiques industrielles. « Il y a une prise de conscience sur ces sujets qu’il n’y avait pas il y a trois ans », constate Matthieu Mazière, directeur des études des Mines ParisTech. Les élèves polytechniciens, qui se précipitaient aux Mines pour ces cursus en mathématiques, sont désormais plus nombreux à s’orienter vers les questions d’énergie et de climat. 

En septembre, une centaine de dirigeants d’établissements supérieurs ont signé un appel à former tous les étudiants du supérieur aux enjeux climatiques et écologiques. Il stipule qu’aucun étudiant, quel que soit son âge, ne doit pouvoir valider une formation dans l’enseignement supérieur sans avoir compris les causes, les conséquences du changement climatique et travaillé, à son niveau, à l’identification de solutions possibles ».
Sarah KOSSONOU

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video