• Accueil
  • >
  • TIC
  • >
  • UN ÉTUDIANT RWANDAIS PERMET AUX UTILISATEURS WHATSAPP DE PASSER DES APPELS SANS INTERNET

UN ÉTUDIANT RWANDAIS PERMET AUX UTILISATEURS WHATSAPP DE PASSER DES APPELS SANS INTERNET

Étudiant en technologie de l’information et de la communication au Centre régional polytechnique de Kigali, au Rwanda, Deodate Mugenzi, 26 ans, a inventé un système qui permettra aux utilisateurs de WhatsApp de passer des appels internes et internationaux sans Internet.

WhatsApp fait partie des réseaux sociaux les plus utilisés au monde parce qu’il permet à ses utilisateurs d’émettre des appels, messages, messages vocaux, appels vidéos à condition d’avoir accès à internet. L’étudiant rwandais fait une innovation de taille, profitable à plus d’uns en rendant les appels locaux et internationaux possibles sans avoir accès à la connexion internet.

D’après le site New Time, Deodate a tiré son inspiration de la cherté des communications en Afrique, et des plaintes des utilisateurs sur les coûts de télécoms élevés sur le continent : « Le problème est que beaucoup de gens ici au Rwanda et dans d’autres parties de l’Afrique ne peuvent pas se permettre de posséder des smartphones qui leur permettent d’utiliser tous ces services internet. Pour y remédier, les gens devraient utiliser des services qui leur permettent de communiquer à l’aide de n’importe quelle plate-forme à leur disposition », explique Deodate Mugenzi à New Time.

Comment fonctionne le système ?

Le système informatique utilise la physique optique, les techniques de communication de gadgets mobiles et les principes de mise en réseau. Il permet aux utilisateurs de WhatsApp d’appeler directement des numéros de téléphone mobile. Actuellement, seuls les utilisateurs de WhatsApp peuvent appeler les utilisateurs de WhatsApp. L’utilisation des smartphones dans de nombreux pays en développement comme l’Afrique est très limitée. Au Rwanda, le nombre de détenteurs de smartphones est nettement inférieur à 1,2 million de personnes, ce qui constitue un défi pour les fournisseurs de services.

Afin d’utiliser la plate-forme, Mugenzi doit enregistrer les numéros de l’appelant et du destinataire sur WhatsApp. Le système ne peut pas autoriser plusieurs appels en même temps. Mugenzi a également besoin de plus de soutien pour mener des recherches et des études intensives afin de lui permettre d’étendre son système. Il est actuellement en partenariat avec l’ambassade américaine au Rwanda pour offrir une formation innovante à plusieurs jeunes du pays.

Le jeune Rwandais a eu l’idée de la connexion gratuite en 2017, il disposait alors que de ses livres d’ordinateur portable et de bibliothèque sur la physique, c’est avec ces outils qu’il a commencé à faire ses recherches.

NN

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook