• Accueil
  • >
  • SANTÉ
  • >
  • Etats-Unis: Une médecin afro-américaine meurt du Covid-19 après avoir accusé un docteur blanc d’avoir négligé sa douleur

Etats-Unis: Une médecin afro-américaine meurt du Covid-19 après avoir accusé un docteur blanc d’avoir négligé sa douleur

La docteure Susan Moore est morte le 20 décembre dernier dans la ville d’Indianapolis aux Etats-Unis, quelques semaines après avoir dénoncé la négligence qu’elle a subi de la part du corps médical. Sa famille et des professionnels de santé sont persuadés que la couleur de peau de la praticienne de 52 ans a affecté la qualité des soins administrés. 

Dans une vidéo tournée le 4 décembre depuis son lit à l’hôpital universitaire d’Indiana Nord et publiée sur Facebook, la médecin a déclaré qu’elle avait dû « supplier » le personnel soignant pour recevoir un traitement. Susan Moore a affirmé que le médecin n’a pas ausculté ses poumons. « Voilà comment les Noirs se font tuer, quand ils sont renvoyés à la maison et qu’ils ne savent pas comment se battre pour leurs droits. Il fallait que j’en parle à quelqu’un, peut-être les médias, quelqu’un, pour que les gens sachent comment je suis traitée dans cet endroit », dit la défunte dans la vidéo. « Ils m’ont fait me sentir comme une droguée alors qu’ils savaient que je suis médecin », a raconté Susan Moore. Et d’ajouter :  « Je ne prends pas de narcotiques. »  Des médicaments lui auraient été prescrits seulement après qu’un scanner a prouvé ses douleurs dans les poumons.

Des préjugés racistes à la base de la prise en charge médicale

« Elle a compris – parce qu’elle était médecin – que son médecin [blanc] l’a jugée », a déclaré auprès d’AJ+  Linda Burke, médecin traitant afro-américaine également. Et de poursuivre : « Il avait des préjugés stéréotypés, pensant qu’elle n’avait pas vraiment de douleur, ou peut-être qu’il pensait qu’elle simulait, mais en tout cas il n’a pas répondu à ses besoins médicaux. […] Le plus important dans la prise en charge d’un patient est de prendre en compte ses antécédents. Cela permet de fixer le cadre, c’est le point de départ. Et il n’a pas prêté attention à son passé médical ». « Si j’avais été blanche je n’aurais pas à endurer ça », disait la victime dans sa vidéo postée sur les réseaux sociaux.

Susan Moore a été renvoyée chez elle. Moins de douze heures plus tard, elle a été admise dans un autre établissement médical où elle est décédée.  « En tant qu’organisation engagée dans l’égalité et la réduction des disparités raciales dans les soins de santé, nous prenons les accusations de discrimination très au sérieux et nous enquêtons sur chaque allégation », a réagi l’hôpital universitaire d’Indiana Nord dans une déclaration, mentionnant « l’engagement » et « l’expertise de [ses] soignants » ainsi que la « qualité des soins prodigués chaque jour ».

Le média AJ+ rapporte  qu’une étude de 2019 a démontré que les patients afro-américains ont 40% de chance de moins que les patients blancs de recevoir un traitement en cas de douleur aiguës, et sont 34% de moins susceptibles de se voir prescrire des antidouleurs opioïdes. Selon la BBC, aux États-Unis, le Covid-19 a touché de manière disproportionnée les communautés noires ainsi que d’autres minorités. Les Noirs américains ont trois fois plus de chances de mourir du virus que leurs concitoyens blancs.

Naomi Mackako

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video