UN ENFANT DE 4 ANS ASSASSINÉ EN CÔTE D’IVOIRE

Traoré Boubacar Sidick 4 ans, habitant de la commune d’Adjamé en Côte d’Ivoire était porté disparu depuis le 24 Février. 

Le 24 Février dernier, la mère de l’enfant se met à la recherche de son fils à l’heure du déjeuner, mais il reste introuvable,très inquiète tout ces proches se mettent à la recherche de ce dernier qui reste introuvable. La dernière fois qu’il avait été aperçu, c’était en compagnie du bijoutier qui avait son atelier au rez-de-chaussée de l’endroit ou vivent les parents de l’enfant.

Le soir, n’ayant toujours aucune nouvelle du bambin, le commissariat est prévenu. Les enquêteurs, interrogent ainsi tout ces proches, mais surtout celui qui a été vu en dernier avec lui, le bijoutier du nom d’Etienne Sagno. Ce dernier à rapidement admis aux enquêteurs qu’il est responsable de l’enlèvement du petit. S’en suit alors d’un glaçant témoignage. Il l’aurait conduit l’enfant dans le quartier de Cocody en lui faisant croire à une ballade avant de l’égorger, le vider de son sang puis l’enterrer.

Conduit sur place par les enquêteurs, Etienne Sagno exhume le corps inerte du petit avec une froideur déconcertante, comportement digne d’un tueur psychopathe.

La raison de son crime est tout autant déconcertante : il aurait suivi les consignes d’un marabout qui lui avait indiqué qu’afin de devenir riche, il lui fallait un sacrifice humain.

Selon les proches du meurtrier, l’homme ne serait pas à son premier coup, il l’aurait déjà essayé avec son propre enfant et avait déjà parlé de ses ambitions macabres à son épouse. Voyant le danger venir, elle a décidé d’accoucher en famille et de lui faire fait croire que le bébé était mort pour ainsi le protéger.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook