ÉLECTIONS RDC: KABILA INSTALLE LA PEUR

​Le jour attendu de tous est arrivé, celui qui marque la fin du mandat du président de la République du Congo Joseph Kabila. 

À cet effet tout le monde se pose la même et unique question. Que se passera-t-il demain ? Après cette date du 19 décembre 2016, une date qui a su faire parler d’elle un peu partout au Congo et ailleurs. 

La fin du second mandat du président congolais Joseph Kabila ce lundi, a ouvert un long tunnel d’incertitudes, d’inquiétudes et de perpétuel questionnement en RDC.

Les négociations entre le parti au pouvoir et les membres de l’opposition pour tenter de faire face à la crise politique ont échoué. Ce qui pousse ainsi tout le monde à nager dan sa mare lugubre et ténébreuse de l’amertume.

Dans la capitale ainsi que dans plusieurs autres grandes villes du pays, la peur règne en maître. Depuis quelques jours, tout un arsenal d’hommes en tenues ont été déployés un peu partout à Kinshasa. Dans toutes les artères militaires et policiers, les forces de l’ordre sont aux aguets craignant eux aussi des tensions ou manifestations pour réclamer le départ de Joseph Kabila du pouvoir.

«La situation est calme jusque là, sauf imprévu. Sont notamment prohibées toute incitation de la population à la désobéissance civile et toute instrumentalisation de la jeunesse désœuvrée à la pose de barricades enflammées sur la chaussée et au jet de graviers sur les usagers. Tout rassemblement de plus de dix personnes est d’office illicite et sera dispersé d’initiative» a déclaré le colonel Pierre Rombaut Mwanamputu, porte-parole de la police.

Au soir du dimanche à aujourd’hui, Facebook, Twitter, WhatsApp n’étaient pas accessibles en RDC. Malgré toutes les tentatives de l’ONU et l’UE à inciter les deux parties à rejeter la violence, la crainte elle est là. 
L’opposition quant à elle, ne s’est pas fait entendre aujourd’hui, ce mutisme systématique de cette dernière est très bruyant. Décidément, l’après 19 décembre demeure incertain en RDC.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook