• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • DR. MUKWEGE : « PAS DE TRANSITION EN RDC SANS LE RETRAIT DE KABILA »

DR. MUKWEGE : « PAS DE TRANSITION EN RDC SANS LE RETRAIT DE KABILA »

Le médecin chef de l’hôpital de Panzi s’est exprimé sur la situation qui prévaut en RDC à quelques mois de l’arrivée à terme de l’accord dit de la Saint Sylvestre qui donnait encore une petite légitimité au pouvoir de Kinshasa.

Selon lui, les élections devraient se tenir avant cette date afin de désamorcer la bombe, ce que ne veut pas le gouvernement. La communauté internationale semble être attentiste vis-à-vis de cette situation, ce qui amène le médecin à s’interroger sur la position réelle de ladite communauté internationale « Combien de temps la communauté internationale va-t-elle accepter de jouer un rôle de pompier, tout en sachant très bien qui est le pyromane ? ». Alors qu’il y a matière à penser que les événements peuvent prendre une tournure dramatique, « …un chaos qui est préparé et qui se répand. Il y a des territoires qui sont presque complètement aux mains des groupes armés » a t-il ajouté.

Interrogé sur l’avènement des élections claires et transparentes qui devront déboucher sur une transition en RDC, il a pensé que le changement de régime n’est possible que si Kabila se retire du pouvoir, « Pour que des élections claires, transparentes crédibles puissent avoir lieu, il faut que le pouvoir actuel se retire. Il faudra alors mettre en place une équipe neutre qui sera chargée de mettre les choses en place, d’organiser les élections. Il faudra mettre en œuvre des principes qui permettront que désormais tous les partis politiques, après la transition, puissent concourir à égalité des chances, défendre leur programme politique ».

Le Dr. Mukwege dit vouloir écouter la voix du peuple quant il s’agira de faire partie de l’équipe de la transition : « Je ne suis candidat à rien du tout. Il faudrait que le peuple comprenne mon raisonnement : plus encore que la transition, que les élections elles-mêmes, ce qu’il faut réaliser, c’est le changement de mentalité, pour mettre l’homme au centre des préoccupations… Deux ans, ce sera juste le temps de jeter les bases pour aller vers un changement du système… C’est un rôle qu’on ne peut jouer que si le peuple le décide. Ce n’est pas moi qui dois le solliciter, mais si la base me le demande, c’est qu’elle va me soutenir dans la vision qui est la mienne. Et alors je peux être sûr que cette construction va se mettre en place… »

Le médecin chef met sa réputation en avant et la tient en argument irréfutable à l’égard de tous les leviers, y compris les médias « nous pensons que le Dr Mukwege peut faire la transition puisqu’il est intègre ». C’est un argument qui lui plaît, dit-il, c’est un message d’ordre moral…

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook