[DOCUMENTAIRE] SARKOZY ET L’ARGENT DE KADHAFI

Le 16 mars 2011, dans un entretien accordé à la chaîne Euronews, Saïf al-Islam Kadhafi, fils de Mouamar Kadhafi, accuse, le premier, le président de la République française d’avoir reçu de l’argent libyen. Il déclare à cette date : « Tout d’abord, il faut que Sarkozy rende l’argent qu’il a accepté de la Libye pour financer sa campagne électorale. C’est nous qui avons financé sa campagne, et nous en avons la preuve. Nous sommes prêts à tout révéler. La première chose que l’on demande à ce clown, c’est de rendre l’argent au peuple libyen. Nous lui avons accordé une aide afin qu’il œuvre pour le peuple libyen, mais il nous a déçu. Rendez-nous notre argent. Nous avons tous les détails, les comptes bancaires, les documents, et les opérations de transfert. Nous révélerons tout prochainement. »

L’intervention militaire en Libye est déclenchée le 19 mars 2011. Saïf al-Islam Kadhafi est capturé par les insurgés le 18 novembre 2011 dans le sud de la Libye, à quelques kilomètres de la frontière algérienne, et transféré dans la ville de Zentane, où il est détenu dans un lieu secret.

 le 25 octobre 2011, l’ex-premier ministre libyen Baghdadi Ali al-Mahmoudi récidive, lors d’une audience devant la cour d’appel de Tunis, qui examinait la demande d’extradition déposée par la Libye à son encontre.

« Oui, en tant que premier ministre, j’ai moi-même supervisé le dossier du financement de la campagne de Sarkozy depuis Tripoli »

Le 28 avril 2012, Mediapart publie un document en arabe, daté du 10 décembre 2006 et signé par Moussa Koussa, alors chef des services de renseignements extérieurs libyens. Le document, présenté comme issu des archives des services secrets, indique que le régime libyen de Mouammar Kadhafi aurait décidé de débloquer une somme de 50 millions d’euros pour la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, en autorisant le directeur de cabinet de Kadhafi, Bachir Saleh, à entreprendre les versements secrets et à appuyer la campagne électorale » de Nicolas Sarkozy à la présidentielle de 2007, et ce pour un « montant de cinquante millions d’euros ». « En référence aux instructions émises par le bureau de liaison du comité populaire général concernant l’approbation d’appuyer la campagne électorale du candidat aux élections présidentielles, Monsieur Nicolas Sarkozy, pour un montant d’une valeur de cinquante millions d’euros ».

Toujours selon le document, cette décision résulte d’un accord intervenu le 6 octobre 2006 entre le directeur des services de renseignements libyens, Abdallah Senoussi, le président du Fonds libyen des investissements africains, Bachir SalehBrice Hortefeux et Ziad Takieddine.

Le document est adressé à Bachir Saleh, alors directeur de cabinet de Mouammar Kadhafi, qui aurait été chargé de superviser les paiements.

Source : Wikipedia

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook