DIEUDONNÉ ÉCOPE D’UNE CONDAMNATION

L’humoriste avait saisi la Cour de cassation à la suite de sa condamnation par la justice belge pour des propos tenus lors d’un spectacle enregistré par la police en 2012 : la sentence a été confirmée.

La Cour de cassation belge a validé le 7 juin la condamnation de l’humoriste Dieudonné à deux mois de prison ferme et à 9 000 euros d’amende pour incitation à la haine et propos antisémites lors d’une représentation en 2012, a rapporté l’agence de presse Belga.
Le comique avait saisi la plus haute juridiction belge après sa condamnation prononcée en janvier par la cour d’appel de Liège.

Mais la Cour de cassation a rejeté la majeure partie de ce pourvoi, ne cassant l’arrêt de la cour d’appel que sur un point portant sur la contribution de Dieudonné à un fonds d’aide aux victimes, a précisé l’agence de presse belge.
L’affaire ne sera dès lors pas renvoyée devant une autre cour et la condamnation à deux mois de prison ferme et à une amende de 9000 euros prononcée en janvier reste donc « exécutoire », selon la même source.

Mais malgré cette décision de la plus haute cours de justice belge, Dieudonné ne devrait pas aller en prison. « C’est symbolique, car en Belgique, on n’exécute jamais les peines de deux mois de prison ferme », avait expliqué en janvier dernier à L’Express Me Eric Lemmens, l’avocat qui représentait les organisations juives de Belgique lors du procès en appel. « Il n’ira pas en prison, mais ça lui fera tout de même un antécédent judiciaire, ce qui pourrait lui coûter cher s’il est condamné une nouvelle fois en Belgique ».
Negronews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook