• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • D’HOMME DE MÉNAGE À JOURNALISTE SPORTIF

D’HOMME DE MÉNAGE À JOURNALISTE SPORTIF

 

Lassana Camara, 39 ans, concepteur du site mauritaniefootball.com est aujourd’hui l’un des journalistes sportifs les plus influents d’Afrique. Voulant accompli son rêve d’enfance, celui d’être journalistes sportifs, il a quitté la Mauritanie pour étudier en France. C’est au début des années 2000, qu’il s’installe à Evry pour suivre des études de droit avant de tenter une école de journalisme.

Et c’est depuis son appartement d’Epinay-sous-Sénart qu’il dirige aujourd’hui son site qui est l’un des sites les plus influents d’Afrique, qu’il a créé lorsqu’il n’était encore qu’homme de ménage. « Il n’y avait aucun site parlant du football mauritanien », relate Lassana Camara à Le Parisien.

 

Le début d’une passion

Avant de devenir l’un des journalistes les plus influents du continent africain, Lassana Camara du village de Dafort, a dû se battre pour exister dans les médias. « Là-bas, personne n’avait l’électricité, même à l’école on s’éclairait avec une lampe à pétrole », se souvient-il. Afin de poursuivre ses études, en 6e, il part vivre dans la capitale à Nouakchott, chez un cousin. C’est là, en 1995, qu’il voit pour la première fois à la TV un match de foot professionnel, Ajax Amsterdam, AC Milan.

 

De petits boulots à journaliste sportif

En parallèle, Lassana Camara cumule les petits boulots. « Et un jour, mon entreprise m’a dit que le journal Le Parisien cherchait quelqu’un pour le ménage trois fois par semaine, de nuit ou le soir, j’y ai vu comme un clin d’œil du destin », confie-t-il.

Créateur du site Mauritaniefootball.com, cet habitant d’Epinay-sous-Sénart est chroniqueur pour plusieurs médias TV et radio. DR Grace à l’argent gagné et en travaillant à l’accueil des groupes hôteliers à Courcouronnes, il parvient à payer une école de journalisme et met en ligne son site mauritaniefootball.com.

Son site comptabilise près de 300 000 connexions par jour. Il effectue régulièrement des chroniques à la télé pour Africa 24 ou à la radio pour RFI, voit plus loin désormais et souhaite lancer un journal bi-mensuel de football en Mauritanie. « Je suis en train de lever les fonds, il faudrait que ça se fasse avant juin, pour le début de la Coupe d’Afrique des nations, car la Mauritanie est qualifiée pour la première fois de son histoire », a-t-il souligné.

« Et un jour, mon entreprise m’a dit que le journal Le Parisien cherchait quelqu’un pour le ménage trois fois par semaine, de nuit ou le soir, j’y ai vu comme un clin d’œil du destin », confie-t-il.

 

Marie Yvonne Akre

 

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook