DEMI-FINALES PLAY-OFFS :LES CELTICS BOMBARDENT LES SIXERS.

Pour leur premier duel des demi-finales de la Conférence Est, les Boston Celtics ont maîtrisé les Philadelphia Sixers. Portés par Terry Rozier, Jayson Tatum et Al Horford, les C’s ont été meilleurs face à un adversaire qui ne savait pas où donner de la tête.

 

Boston a débuté la demi-finale de Conférence Est, par une large victoire (117-101).

Les hommes de Brad Stevens ont convaincu ce 30 avril 2018 qu’ils sont au top de leur forme.

Les sixers quant à eux ont constamment semblé avoir un temps de retard dans cette première rencontre entre deux franchises qui entretiennent une rivalité vieille de plusieurs décennies en NBA.

Maladroits (42,2%), surtout à trois points (5/26, 19,2%), les colosses de Philadelphie ont passé leur temps à courir après le score, sans jamais parvenir à défendre face à un adversaire plus rapide, plus collectif et en dépit de l’absence sur blessure de Jaylen Brown.

 

Mais il est clair que philly connaissait bien les raisons de cet échec.

«Nous devons être prêts à jouer le moment venu et nous ne l’étions pas ce soir», a justifié Embiid après la partie. Mais à l’issue du premier quart , les 76ers ont réussi à limiter la casse, grâce au camerounais qui a été de loin le meilleur joueur de son équipe au TD Garden (31 pts à 12/21, 13 rbds, 5 pds). Les choses se sont compliquées ensuite de par les prestations combinées de Terry Rozier (29 pts à 11/18, 7/9 à trois points), Jayson Tatum (28 pts) et Al Horford (26 pts, 7 rbds). Boston a inscrit donc 17 paniers primés sur 35 tentatives (48,6% de réussite). À lui seul, Terry Rozier a plus marqué de loin (7) que toute l’équipe de Philadelphie. Ce qui a laissé place à une série de records dans les deux camps : Jayson Tatum est devenu samedi soir le premier rookie de Boston depuis Larry Bird (1980) à inscrire au moins 28 points dans un match de play-offs. Joel Embiid a amélioré son record personnel sur un match de play-offs (31 pts). Idem pour Terry Rozier avec ses 29 unités.

 

Boston a finalement achevé la partie en roue libre afin de remporter un large succès, forcément bon pour la confiance dans une série qui promet de se durcir au fil des matches. Les Celtics devront se méfier de la réaction de leur rival, vendredi soir lors du match 2 : il leur faudra protéger l’avantage du parquet obtenu en saison régulière avant de se rendre chez les Sixers pour les matches 3 et 4. Par séquences, ces derniers ont montré qu’ils avaient les armes pour renverser leur adversaire. Voilà qui confirme que cette opposition est une des plus prometteuses de ce stade de la compétition.

 

Séwa F. SOUROU

 

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook