• Accueil
  • >
  • CINÉMA
  • >
  • « DEAR WHITE PEOPLE », LA SÉRIE QUI DÉNONCE LE RACISME AVEC HUMOUR !

« DEAR WHITE PEOPLE », LA SÉRIE QUI DÉNONCE LE RACISME AVEC HUMOUR !

Beaucoup s’y sont essayé. Les uns de façon franche et explicite, d’autres de façon fine et parfois teintée d’humour. Mais ce n ‘est pas chose facile d’évoquer le racisme et de faire comprendre que cette situation est le quotidien d’une bonne partie de la population du monde, notamment la population noire. Julien Simien, lui a choisi d’évoquer ce fléau avec humour, dans son film adaptée en télésérie, « Dear White People ».

Parue en 2014, le long – métrage de Julien Simien avait fait sensation au cours du festival de Sundance, où il avait d’ailleurs reçu le prix spécial du jury. Aujourd’hui c’est dans la version télé série de 10 épisodes que le réalisateur reprend son film, afin de mieux présenter les différentes situation à caractère racistes . L’histoire se déroule dans une prestigieuse [et fictive] université, au sein de laquelle la majorité des étudiants sont blancs. Au milieu d’eux, un groupe d’Afro-américains dont les membres dénoncent de façon farouche les injustices auxquelles ils font face.

Chaque épisode tourne autour d’un personnage de ce groupe d’amis. Entre Samantha, qui crée la commotion au sein de son organisation lorsqu’elle annonce qu’elle est amoureuse d’un étudiant à la peau blanche. Reggie (Marque Richardson), qui parle fort, ne mâche pas ses mots joue les durs à cuire, mais lorsqu’un policier pointe son fusil vers lui, laisse tomber sa carapace et dévoile ainsi sa fragilité. Ou encore Coco (Antoinette Robertson), un des personnages les plus attachants et les plus complexes. Cette belle grande fille a passé son adolescence dans un collège privé de Chicago où les Afro-Américains étaient rares, et encore à l’université, s’entoure surtout de personnes blanches.

La série présente de façon intelligente et amusante plusieurs formes de racisme, même si on peut noter un certain manque de subtilité dans certains dialogues, souligne-t-on dans les lignes de www.lapresse.ca.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook