• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • De hauts responsables de la Fédération Nigériane de Football poursuivis pour corruption massive

De hauts responsables de la Fédération Nigériane de Football poursuivis pour corruption massive

Des responsables de la Fédération nigériane de football (NFF) sont dans la tourmente depuis la révélation d’une affaire de corruption massive au sein de cette structure. Lundi 16 septembre, ce sont au total douze propriétés appartenant à plusieurs d’entre eux qui ont été saisies par la justice du pays. Accusés de blanchiment d’argent, le président de la fédération Amaju Pinnick et plusieurs autres membres de l’institution seront entendus par la justice le 26 septembre prochain.

La commission internationale indépendante anti-corruption (ICPC) a fait saisir une douzaine de propriétés dont six appartenant à la seule personne d’Amaju Pinnick, président de la NFF.  Lui, ainsi que d’autres hauts responsables sont sous le joug de trois enquêtes distinctes et doivent répondre de 17 chefs d’accusation, allant de l’omission de déclaration d’actifs au détournement de 8,4 millions de dollars versés par la FIFA à la fédération. « Ce qu’ils possèdent est disproportionné par rapport à ce qu’ils sont sensés gagner » a déclaré le porte-parole de l’ICPC, Rasheedat Okoduwa.

Une autre enquête a révélé qu’Amaju Pinnick, le secrétaire général de la Fédération nigériane de Football, Mohammed Sanusi, et trois de ses comptables ont détourné plus de 10 millions de dollars de subventions. Un fonds qui avait été octroyé par la FIFA et la Confédération africaine de football et était destiné au développement du football dans le pays.

Les différentes charges pesant contre le président de la NFF ont amené la CAF à le suspendre de son poste en juillet dernier. Il avait cependant nié les faits en affirmant d’être la victime d’une chasse aux sorcières injuste.

C’est la deuxième fois que la NFF fait parler d’elle de façon négative sur la scène du football. En 2016, la FIFA avait suspendu cinq personnes impliquées dans la bataille pour le contrôle de la fédération.

Harris Djiro

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook