• Accueil
  • >
  • CULTURE
  • >
  • [CULTURE] UNE PIÈCE D’ART AFRICAIN FRANCHIT LA BARRE DES 12 MILLIONS DE DOLLARS

[CULTURE] UNE PIÈCE D’ART AFRICAIN FRANCHIT LA BARRE DES 12 MILLIONS DE DOLLARS

L‘art premier vient de franchir un cap important, mardi, chez Sotheby’s à New York. Une pièce d’art Senoufo, une statue féminine (Debele) provenant de la Côte d’Ivoire ou du Burkina Faso, a dépassé allègrement la barre des 10 millions de dollars, pour s’envoler à 12 millions de dollars frais inclus. «C’est un objet trophée avec un pedigree parfait et une histoire mythique», commentait à l’issue de la vente le marchand bruxellois Bernard de Grunne qui l’avait vendue un million de dollars en 1989, du temps où il travaillait chez Sotheby’s. Après une bataille de haute lutte contre le marchand parisien Bernard Dulon qui abandonna la partie à 8,8 millions de dollars, la pièce a été adjugée au téléphone «peut-être pour un musée américain aussi prestigieux que le Kimbell art museum à Fort Worth au Texas,» supputait Bernard de Grunne.

La pièce provenait de la collection de l’homme d’affaires et magnat de la chaîne des salons de coiffure Myron Kunin, décédé l’année dernière à l’âge de 85 ans. Ce dernier l’avait achetée au sculpteur Arman qui vivait à New York à l’époque. Mais avant cela, elle avait appartenu à des collectionneurs aussi prestigieux que le psychiatre Werner Muensterberger et le conservateur William Rubin. Exposée dans les plus grands musées du monde, du MoMA de New York à la fondation Beyeler à Bâle, cette pièce de style Sikasso était d’une incroyable modernité. Le minimalisme de ses traits et l’épure de ses lignes se retrouvent dans une sculpture en bronze d’Alberto Giacometti «invisible object» de 1934 ou dans celle pour un projet de monument pour Guillaume Apollinaire daté de 1928 conservée au musée Picasso. On ne connaissait que cinq autres exemples de ce type de statue Senoufo dans le monde. Depuis mardi, cette dernière a détrôné le record de 5,9 millions d’euros pour le masque «Ngil» Fang du Gabon, provenant de la collection Claude Vérité vendue en juin 2006 à Drouot. Une pièce tout aussi emblématique en bois peint en kaolin, chef-d’œuvre de l’art Fang du XIXe siècle.

Source : http://www.lefigaro.fr/…/03016-20141111ARTFIG00204-une-piec…

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video