• Accueil
  • >
  • CULTURE
  • >
  • [CULTURE] QUAND L’INSTITUT DU MONDE ARABE S’APPROPRIE L’HÉRITAGE NÈGRE

[CULTURE] QUAND L’INSTITUT DU MONDE ARABE S’APPROPRIE L’HÉRITAGE NÈGRE

L‘Institut du Monde Arabe accueille une exposition visible du 23 avril au 8 septembre 2013, intitulée « Le Théorème de Néfertiti ». Sur cette affiche, on peut voir deux êtres humains à la peau blanche, déguisés en Horus (à droite) et Anubis (à gauche), divinités égyptiennes d’antan. En quoi cette récupération de notre héritage par l’Institut du Monde Arabe est une pure escroquerie ?

Premièrement, il faut savoir que, de la première à la vingt-sixième dynastie, tous les pharaons et reines étaient noirs. Ce n’est qu’à partir du 7ème siècle avant Jésus-Christ que l’Egypte a commencé à subir des invasions étrangères. En 642 de l’ère contemporaine, le pays des pharaons subit une invasion arabe et ce sera la dernière fois que ce territoire sera colonisé.

L’Egypte antique était nègre et ce n’est plus à démontrer. Ce fut une des plus grandes civilisations au monde et ce, bien avant que des étrangers s’y introduisent et prennent le pouvoir. Toutefois, comme les pays dits développés sont généralement des « pays de Blancs » et que ce sont eux qui tirent les ficelles au niveau économique et politique au niveau mondial ; pour maintenir leur suprématie, ils se doivent de dépeindre (voire falsifier) l’histoire à leur avantage.

Ainsi, si ce ne sont pas des Blancs, on verra généralement des Arabes représenter les personnages phares de l’Egypte antique, dans les documentaires ou autres. Il est préférable de faire croire au public que cette grande civilisation a vu le jour avec des Arabes, qui ont le teint plus proche des Blancs. En revanche, pour jouer le rôle des servants de la cour égyptienne, on n’hésitera pas à prendre des Noirs.

Pour en revenir à la récupération, le peuple de la Terre Aimée (« ta-myrt », autre appellation de l’Egypte antique) représentait les divinités à leur image. Il suffit de taper sur un moteur de recherche, « Horus » ou « Anubis » pour observer leurs illustrations. Par conséquent, déguiser deux personnes non-noires en divinités égyptiennes pour l’affiche, n’est pas fidèle à la réalité historique.
De plus, Néfertiti appartient à la dix-huitième dynastie. Elle était donc noire et seule la reconstitution faciale effectuée par les anglophones pour elle, s’approche le plus de la vérité historique.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video