• Accueil
  • >
  • CULTURE
  • >
  • [CULTURE] LOUISE MARIE THÉRÈSE, LA FILLE CACHÉE DE L’ÉPOUSE DE LOUIS XIV

[CULTURE] LOUISE MARIE THÉRÈSE, LA FILLE CACHÉE DE L’ÉPOUSE DE LOUIS XIV

Voici Louise Marie-Thérèse (en image). Elle est née de l’aventure de la Reine Marie-Thérèse et de son jeune page africain originaire du Dahomey (actuel Bénin) nommé Nabo, qui mourut dans des conditions mystérieuses quelques jours après la naissance de l’enfant.

Le médecin présent expliqua au Roi que des regards trop nombreux de Nabo durant la grossesse avaient pu faire tourner le sang de la reine et influencer la couleur de peau de l’enfant. Ce à quoi Louis XIV répondit : « vous me parlez là de regards bien pénétrants ». Ce qui prouve que le Roi n’était pas dupe de la possible infidélité de la Reine et qu’il avait le sens de l’humour !

Elle vécut au couvent des bénédictines de Moret-sur-Loing en Seine-et-Marne où elle recevait la visite de hauts personnages de la cour. Une lettre inédite datée du 13 juin 1685, et le brevet de 300 livres de pension accordée par le Roi Louis XIV à la religieuse Louise Marie-Thérèse le 15 octobre 1695, tous deux extraits du registre du Secrétariat de la Maison du Roi, confirment cette opinion.

Un portrait de la religieuse était encore, en 1779, dans le bureau de l’abbesse de Villechasson-Moret. Lorsque cette abbaye fut réunie au prieuré de Champ-Benoist de Provins, il fut transféré au cabinet des antiquités et curiosités de l’abbaye de Sainte-Geneviève à Paris où se trouve également un dossier vide avec quelques papiers de l’époque où il est inscrit : documents concernant la princesse Louise Marie-Thérèse, fille de Louis XIV et de Marie-Thérèse.

Des recherches menées par la Société de l’histoire de Paris et de l’Ile-de-France, publiées en 1924 aux éditions Honoré Champion, conclurent que ce portrait au pastel a été exécuté aux environs de 1680 et de la même main que la série de vingt-deux portraits au pastel des Rois de France, de Louis IX à Louis XIV, exécutés de 1681 à 1683 sur l’initiative du Père Claude Du Molinet (1620 – 1687), bibliothécaire de l’abbaye de Sainte-Geneviève.

Pour en savoir plus : http://www.africaresource.com/rasta/sesostris-the-great-the-egyptian-hercules/muurish-royalties-of-old-europe-louise-marie-theresa/
http://passiondhistoire.saint-setiers.com/faitsdivers/Enigmes/pagesaffairesenigmes/moressedemoret/moressedemoret.html
http://www.france-pittoresque.com/spip.php?article1310
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mauresse_de_Moret

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook