• Accueil
  • >
  • CULTURE
  • >
  • [CULTURE] L’HISTOIRE DE LA GUADELOUPE EN BANDE DESSINÉE

[CULTURE] L’HISTOIRE DE LA GUADELOUPE EN BANDE DESSINÉE

Les deux premiers tomes d’une bande dessinée consacrée à l’histoire de l’archipel sont disponibles en librairie. Ils couvrent la période amérindienne et les débuts de la colonisation par les Français.
Raconter notre histoire de manière précise et ludique, c’est le défi qu’ont relevé Gérard Richard et René Bélénus, les deux auteurs de L’Histoire des îles de Guadeloupe, publiée aux éditions du Signe avec le soutien du conseil régional.
Malgré la difficulté de narrer près de 2000 ans d’histoire dans des bulles, les écrivains et dessinateurs – Olivier Brazao pour le 1er tome et Jean-Marie Cuzin pour le 2e – sont fiers du travail accompli en une année. Ils y voient l’occasion pour les jeunes de s’approprier leur histoire afin de la transmettre aux générations futures pour mieux se comprendre et structurer leur personnalité.
Fély Kacy-Bambuck, vice-présidente de la Région en charge de la culture, s’est réjouie de cette initiative. « En subventionnant l’éditeur, nous promouvons également la Guadeloupe et le talent de nos auteurs. »

DES AMÉRINDIENS À LA SOCIÉTÉ ESCLAVAGISTE

Deux livres pour deux pages essentielles de notre histoire sont aujourd’hui disponibles. Le tome 1 écrit par Gérard Richard, intitulé Kaloukaera, l’île aux cannibales, dépeint le mode de vie des premiers habitants, les Amérindiens. Sont mis en avant, l’agriculture ou encore l’art de ce peuple, sans oublier la rencontre brutale avec Christophe Colomb et les Espagnols.
Dans le deuxième tome, L’Île rebelle, René Bélénus relate la prise de possession par la France de la Guadeloupe dès 1635. Au programme, des intrigues entre Français et Anglais se mêlant aux turbulences politico-économiques.
Mais les auteurs ne comptent pas s’arrêter là puisque deux autres ouvrages sont prévus pour fin 2014. Ils porteront sur la crise du système esclavagiste en Guadeloupe, puis sur l’assimilation et la mondialisation de notre archipel.
L’équipe de scénatistes et de dessinateurs attend les impressions des lecteurs et organise des séances de dédicaces jusqu’à la semaine prochaine (1).
(1) Jean-Marie Cuzin sera en dédicace aujourd’hui, à par tir de 9 heures, à la librairie Jasor de Jarry ; Gérard Richard demain, dès 9 heures, à la librairie Jasor du Moule et samedi, à celle de Basse-Terre.

ILS ONT DIT

Gérard Richard, archéologue et expert régional de l’Unesco en art rupestre des Petites Antilles : « Un travail passionnant »
« Je ne lis que dans les bulles et j’étais emballé par ce projet. Mais être scénariste, est un travail beaucoup plus compliqué car il faut imaginer des dialogues et fournir au dessinateur toute la documentation nécessaire afin d’éviter les anachronismes. La période amérindienne a été très difficile. Malgré tout, le travail de recherche fut passionnant et le résultat me satisfait. Je suis curieux de connaître la réaction du lecteur et de voir si le message est passé. »
René Bélénus, docteur en histoire et directeur du collège de Versailles : « Faire de l’histoire sous une forme originale »

« C’est avant tout, faire de l’histoire sous une forme originale. La BD reste un travail de synthèse et une expérience pour dire les choses simplement et efficacement. J’ai le sentiment du devoir de mémoire et l’impression de faire preuve d’utilité. Nous avons une histoire méconnue et aujourd’hui on essaie de faire profiter le commun des mortels des avancées de la recherche. »

Source: France antilles
http://www.guadeloupe.franceantilles.fr/actualite/culture/l-histoire-de-la-guadeloupe-en-bande-dessinee-246698.php

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook