• Accueil
  • >
  • CULTURE
  • >
  • [CULTURE] ERNEST OUANDIÉ, HÉROS DE L’INDÉPENDANCE CAMEROUNAISE, COMMÉMORÉ AU CAMEROUN ET EN FRANCE

[CULTURE] ERNEST OUANDIÉ, HÉROS DE L’INDÉPENDANCE CAMEROUNAISE, COMMÉMORÉ AU CAMEROUN ET EN FRANCE

Né en 1914 à Ndumla, Ernest Ouandié est mort fusillé le 15 janvier 1971 à Bafoussam après une parodie de procès au cours duquel il fut condamné à mort, en même temps que plusieurs prisonniers dont feu Monseigneur Albert Ndogmo. Alors que le président camerounais d’alors, Mr. Ahmadou Ahidjo avait accepté de gracier certains condamnés, il refusa d’épargner la vie de Ouandié. Selon certaines informations non confirmées, Ahidjo aurait dit de son illustre prisonnier: « Ouandié, je le respecte. Il sera fusillé ».

Ernest Ouandié est sans conteste une des plus grandes figures de la lutte pour une véritable Indépendance du Cameroun, qui lutta et donna sa vie afin d’empêcher l’installation d’un régime néo-colonial à la solde de la France. Après l’assassinat de Roland-Félix Moumié par les Services Secrets Français en 1960, il prit la tête de l’UPC et décida, en exécution des résolutions de l’Assemblée Générale du parti nationaliste, d’entrer sous le maquis alors qu’il vivait dans une rélative sécurité en exil au Ghana.

Ce n’est qu’en 1991 que l’Etat du Cameroun, par une loi votée à l’Assemblée Nationale, lui reconnaîtra un statut de Héros National. Malgré cette reconnaissance le combat de Ouandié et de ses camarades reste encore relativement inconnu de la grande majorité de la Jeunesse Camerounaise et Africaine. D’où l’importance de manifestations comme cette journée qui sera organisée le 19 Janvier 2013 à Paris.

Le 15 janvier 2013, sa mémoire a été honorée au Cameroun suite à l’intervention de la Fondation Moumié. Le martyr sera aussi commémoré ce samedi 19 janvier 2013 de 14H30 à 18H30, au sein de la Maison de l’Afrique (75005 Paris).

Avec icicemac.com

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video