• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • Crise centrafricaine : Touadéra demande des armes lourdes à la Russie

Crise centrafricaine : Touadéra demande des armes lourdes à la Russie

En marge du sommet Russie – Afrique qui s’est tenu du 23 au 24 octobre dernier à Sotchi, le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra a rencontré son homologue russe, Vladimir Poutine, et la question des armes a été abordée.

Depuis l’assouplissement de l’embargo sur les armes (concernant la livraison d’armes d’un calibre inférieur ou égal à 14,5 mm), la Russie est hautement impliquée en Centre-Afrique. En plus de fournir des armes et de former les militaires et gendarmes, elle a joué un rôle décisif dans l’accord de paix du 06 février 2019.

Cependant en vue de reprendre le contrôle de l’ensemble du territoire des mains de factions lourdement armés qui en reçoivent illégalement, Touadera estime qu’il faudra plus que des armes légères. « Des armes plus lourdes sont nécessaires pour créer des forces efficaces », a-t-il affirmé. Et c’est vers son partenaire russe, comme il l’appelle, qu’il se tourne pour répondre à cette nécessité en armement.

Depuis le début de la guerre civile en 2013, la Centrafrique est devenue un terrain stratégique de par sa position géographique, que les grandes puissances se disputent. Un nouvel accord d’armement ferait avancer la Russie sur l’échiquier de cette querelle diplomatique, en Afrique, mais aussi sur le continent.

A.K.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video