• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • CRISE ALIMENTAIRE AU NIGERIA , LE DÉSASTRE EST IMMINENT !

CRISE ALIMENTAIRE AU NIGERIA , LE DÉSASTRE EST IMMINENT !

« Elle me rongeait impitoyablement la poitrine ; un travail silencieux, étrange, se faisait là-dedans. On eut pu croire à une vingtaine de fines petites bestioles qui penchaient la tête d’un côté et me rongeaient un peu, penchaient la tête de l’autre côté et me rongeait un peu, […] se frayaient un chemin sans bruit et sans hâte et laissait des espaces vides partout où elles avaient passé.» La faim, qui rongeait le héros de Knut Hamsun dans un roman qui porte son nom publié en 1890, tenaille encore des millions de personnes dans le Nord-est du Nigeria. Dans une tribune signée dans le journal « Le Monde ». Peter Lundberg le coordonnateur humanitaire adjoint de l’ONU pour le Nigeria, basé à Maiduguri tire la sonnette d’alarme sur une situation d’extrême urgence susceptible de coûter la vie à près de 26 millions de personnes.

Ce terrain (Adamawa, Borno et Yobe), ou se conjugue extrémisme et violence sexuelle requiert une aide d’un milliard de dollars (environ 940 millions d’euros). Selon les Nations unies et leurs partenaires qui ont lancé le quatrième plus important plus important appel de fonds au monde, dans le but de fournir à 7 millions de personnes l’aide vitale dont elles ont besoin. Selon les dernières données sur l’insécurité alimentaire du gouvernement nigérian et de l’ONU, 4,7 millions de personnes ont un besoin urgent d’aide alimentaire, dont 1,4 million en cas d’urgence et 43 000 en situation de quasi-famine. En février 2017, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a exhorté la communauté internationale à accroitre son soutien de manière considérable pour éviter le pire dans le Nord-Est.
« Nos actions sont en train de faire une différence vitale pour des millions de personnes, en particulier dans les zones les plus touchées. Mais, malgré nos efforts conjoints, ce n’est toujours pas suffisant ! » Confie Peter Lundberg, dans sa tribune. En effet, L’aide de la communauté humanitaire atteint désormais 1,7 million de personnes en situation d’insécurité alimentaire dans le nord-est du pays. Le Programme alimentaire mondial (PAM) a augmenté de 700 % l’aide alimentaire aux personnes affectées, passant de 159 000 en octobre 2016 à 1,08 million de bénéficiaires en février 2017. Insuffisant, insatisfait, l’humanitaire dénonce également la minimisation du problème, et des promesses restés vain. La dernière en date : des donateurs ayant promis 458 millions de dollars lors de la toute première conférence humanitaire sur le Nigeria, à Oslo.

Cette grave Crise alimentaire, alimentée, envenimé par le conflit qui oppose l’armée à la secte islamique Boko Haram, nécessite des actions urgentes. Sinon la crise humanitaire continuera de se détériorer, ce qui, à son tour, alimentera un terrain fertile pour l’extrémisme. Une lenteur, susceptible de causer la perte de millions de personnes qui a également provoqué l’émoi d’André Krummacher : « La communauté internationale a tardé à réaliser l’ampleur de la crise, la mobilisation a été trop lente, nous avons perdu un temps précieux.»
NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook