• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • CPI – PROCÈS GBAGBO : DES TÉMOINS DE FATOU BENSOUDA SE DÉSISTENT

CPI – PROCÈS GBAGBO : DES TÉMOINS DE FATOU BENSOUDA SE DÉSISTENT

Alors que l’on s’achemine vers une reprise du procès prévue le 6 novembre et de la fin des auditions des témoins de l’accusation, le 15 décembre 2017, Une vingtaine de témoins attendus pour témoigner contre l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo ont fait un rétropédalage de dernière minute, mettant dans l’embarras total la procureure de la Cour pénale internationale Fatou Bensouda, qui s’entête à vouloir faire condamner l’ex président ivoirien. Une information confirmée par une source proche de la défense.

Les dernières révélations sur la corruption des membres de cette cour ont peut-être contribué à décourager ces témoins. En effet, après des mois de recherche, un collectif de journalistes d’investigation européen, dont le site français Mediapart, a mis au jour les manigances orchestrées au sein de la Cour. Les exemples les plus patents étaient justement relatifs au procès de Laurent Gbagbo. Un dossier dans lequel la France aurait joué un rôle important pour le transfèrement de l’ancien dirigeant vers la Cour, du temps de l’ex-procureur de la Cour l’Argentin Luis Moreno Ocampo, accusé de détenir des comptes offshores et d’entretenir des relations floues avec des figures de la crise libyenne.

Soutenue par une sorte de mafia internationale aux ramifications les plus insoupçonnées, Madame Bensouda va certainement tout faire pour diluer ce nouveau scandale car les enjeux sont grands et il en va de la survie de leur cour, cette cour que les présidents Africains feraient mieux de quitter.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook