• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • CÔTE D’IVOIRE: VOLS DES VOITURES ET TIRS À L’ÉCOLE DE POLICE DE COCODY ‎

CÔTE D’IVOIRE: VOLS DES VOITURES ET TIRS À L’ÉCOLE DE POLICE DE COCODY ‎

Ce mercredi 19 juillet, la situation était quelque peu tendu en Côte d’Ivoire. Des individus encagoulés, non identifiés à ce jour, auraient pris d’assaut l’école de police de Cocody dans la soirée. Selon les témoins, il s’agirait de militaires. Ces derniers, tirant en l’air, se sont rendus au sein de la poudrière de l’école afin de dérober des armes. Puis, dans la continuité, ils ont pris d’assaut la rue pour procéder à des opérations de rackettage et de vols de véhicules des particuliers.

Un particulier, victime des hommes en armes raconte comment il a été dépossédé de son véhicule, « J’ai vu quelques hommes sortir de l’école de police, ils ont commencé à tirer. Je manœuvrais pour faire marche arrière, ils ont enfilé des cagoules et se sont mis à tirer de nouveau pour immobiliser mon véhicule. Ils ont pris ma voiture. Ça tirait à l’extérieur comme à l’intérieur ». Un autre témoin, présent sur le campus universitaire situé de l’autre côté de la route explique, « J’étais dans l’enceinte de l’université et c’est, malheureusement, à cet instant précis que j’ai vu les gens en train de courir un peu partout. Il y a eu un affolement, les gens se sont mis à courir un peu partout, et pendant ce temps, on a entendu les rafales, des coups tirés en l’air. Je n’ai pas l’heure exacte mais c’était après 22h. Ce n’était pas des tirs nourris, c’était des tirs en l’air, du genre tirs de sommation ».

Les motivations de ces hommes, aussi bien que leur identité sont inconnues. Toujours est-il qu’après avoir saisi plusieurs véhicules, ils se sont évaporés dans la nature. Plus tard dans la nuit, du côté de Yopougon, quartier populaire d’Abidjan, il y a eu de nouveaux coups de fusils, mais cette fois les tirs étaient nourris. Ils opposaient des assaillants (était-ce les hommes en armes du camp de police? Il semblerait que oui) et ‎les forces de l’ordre. Les affrontements ont permis la saisi d’armes lourdes et provoqué la mort d’un agent du Centre de coordination des décisions opérationnelles.

En attendant que toute la lumière soit faite sur cette affaire, il faut tout de même dire que cet incident est survenu tout juste quelques heures après l’annonce du remaniement ministériel. Faut-il y voir un lien? Quoiqu’il en soit, à la veille de l’ouverture des Jeux de la francophonie, cet incident fait tâche, notamment sur le plan sécuritaire.

NegroNews ‎‎

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook