• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • LA CÔTE D’IVOIRE MISE SUR LES BINATIONAUX

LA CÔTE D’IVOIRE MISE SUR LES BINATIONAUX

  • Par 1oo312ksa
  • 2 Années
  • SPORT

Une bonne nouvelle pour le football africain. La Côte d’Ivoire s’est lancée dans une opération de séduction envers des footballers binationaux afin de les rallier l’équipe des Éléphants. Une opération de longue haleine, que la FIF (Fédération Ivoirienne de Football) mène depuis de nombreuses années maintenant. Mais après de nombreuses discussions et négociations avec les footballeurs, on peut dire que c’est une mission accomplie, pour Augustin Sidy Diallo, président de la FIF et Marc Wilmots, le sélectionneur des Éléphants, fraîchement nommé.

Des grands coups portés par la Côte d’Ivoire ! Maxwel Cornet (OL), Seko Fofana (Udinese), Jean-Philippe Gbamin (Mayence), Jérémie Boga (Grenade) ont débuté leur carrière de professionnels chez les bleus, mais désormais c’est une grande fierté qu’ils éprouvent à l’idée de porter dorénavant le maillot des Éléphants. Mais la liste pourrait s’allonger selon l’Équipe, qui révèle que Joris Gnagnon qui joue pour la sélection du Stade Rennais, pourraient bientôt rejoindre la sélection ivoirienne. Ces derniers n’ont pas manqué de s’exprimer sur la nouvelle voie qu’ils donnent à leur carrière.

« C’était un choix du cœur », s’accordent-ils tous à dire. « Ce n’était pas une décision dure à prendre, car c’est mon cœur qui a choisi de jouer pour la Côte d’Ivoire. C’est une grande fierté de pouvoir porter ce maillot. C’est comme un rêve, un rêve de gosse. Je suis impatient de jouer mon premier match avec les Éléphants », dira Jeremie Boga, pour qui l’opportunité est tellement belle, qu’elle apparaît comme un « rêve ». Du côté de Seko Fofana, le cri du cœur est le même, à quelques mots près :« C’est un choix plus que normal, car mes parents sont originaires de la Côte d’Ivoire. Pour moi, ça a été un choix facile parce que j’étais derrière eux depuis un moment. Ça m’a toujours attiré. Il y a plein de choses qui m’ont donné envie. Je pense qu’aujourd’hui, j’ai fait le bon choix ».

Les footballeurs, ont tenu tout de même, à faire comprendre à l’opinion, que ce n’est pas un choix par défaut. Seko Fofana, tient à mettre les choses au clair avec les mauvaises langues qui voudront médire sur les raisons de son départ pour les rangs des Éléphants. Aujourd’hui, il fallait faire des choix. Moi, j’ai fait celui-ci. Comme j’ai dit, j’aurais très bien pu attendre. Il y a des gens qui disent : « ils savent qu’ils ne vont jamais venir en équipe de France ». Alors que ce n’est pas du tout ça. C’est un vrai choix ». Et pour tous ceux qui se posent la question de savoir si l’arrivée des binationaux dans l’équipe nationale ivoirienne est un handicap pour les talents locaux, Fofana répondra de façon claire :« Le sélectionneur est là pour prendre les meilleurs joueurs. Ça peut-être des joueurs qui sont au pays ou des joueurs qui évoluent à l’étranger. Il fera appel aux meilleurs joueurs. Si des joueurs qui jouent au pays font de bonnes choses, je ne vois pas pourquoi il ne les appellerait pas ».

Et on est bien d’accord !

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook