• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • « LA CORRUPTION EN AFRIQUE EST SOUTENUE PAR LES HOMMES D’AFFAIRES ÉTRANGERS » MO IBRAHIM

« LA CORRUPTION EN AFRIQUE EST SOUTENUE PAR LES HOMMES D’AFFAIRES ÉTRANGERS » MO IBRAHIM

Invité à débattre sur les solutions pour l’émergence de l’Afrique lors de la conférence « Africa Convergence » qui se tenait au Maroc, le pionnier de la Fondation Mo Ibrahim a donné une interview dans laquelle il s’est prononcé sur la question de la corruption en Afrique. Pour lui, Imputer la corruption en Afrique aux seuls Africains, serait une mauvaise analyse de la situation.

Le milliardaire anglo-soudanais Mo Ibrahim qui prône la bonne gouvernance à travers sa fondation est convaincu de ce que si certains dirigeants Africains sont corrompus, c’est parce que les investisseurs étrangers qui viennent vers eux sont des corrupteurs. Pour lui, les mauvaises pratiques commerciales sont pour beaucoup dans l’appauvrissement de l’Afrique. « L’Afrique n’est pas plus corrompue que n’importe quel autre endroit autour de nous. Pour chaque leader africain corrompu, nous avons 1000 hommes d’affaires européens, américains et chinois corrompus, où sont ces personnes ? », a questionné l’homme d’affaires.

« Pourquoi parler seulement de la corruption africaine ? Qu’en est-il de la corruption chinoise, de la corruption américaine et de la corruption européenne ? Nous devons être vraiment justes en ce qui concerne la corruption. Qu’en est-il des entreprises qui ne paient pas d’impôt en Afrique ? Qu’en est-il de la réduction des profits, des mauvais prix ? Il y a beaucoup de corruption autour de nous. Qu’en est-il des sociétés anonymes ? », a-t-il poursuivi. Bien que ceci soit une préoccupation majeure, Mo Ibrahim pense que la question nécessite un débat profond pour une réelle thérapie car « les dirigeants africains n’ont pas le monopole de la corruption » dans le monde.

En un mot, résoudre le problème de la corruption commencera par la limitation de l’influence extérieure dans nos politiques économiques et l’appropriation d’une souveraineté totale pour le cas de certains pays. Mais aussi cela passe par une remise en question personnelle.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook