• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • LE CORPS D’UNE AFRO-AMÉRICAINE RETROUVÉ DÉMEMBRÉ À BROOKLYN

LE CORPS D’UNE AFRO-AMÉRICAINE RETROUVÉ DÉMEMBRÉ À BROOKLYN

Des parties d’un corps démembré appartiennent à une femme de 26 ans qui a disparu depuis quelques mois.

La victime a été identifiée comme Brandy Odom, et vivait à quelques rues du parc Canarsie, où son torse démembré a été découvert sur le bord d’une piste cyclable par une personne qui promenait son chien lundi.

Mardi, les enquêteurs ont découvert la jambe d’Odom et un sac plein d’autres parties du corps dans le parc.

Un des membres de la famille d’Odom a aidé à identifier ses restes grâce au tatouage “Chocolat” qu’elle avait sur son sein gauche.

Son décès semble récent car les parties du corps ne sont pas encore décomposées.

Disparue depuis quelques mois, le mystère plane sur ce qu’elle était devenue avant d’être récemment assassinée. Les enquêteurs examinent les images de surveillance pour déterminer la cause exacte du décès.

Le corps d’Odom a montré des signes de traumatisme, y compris son visage qui était enflé à cause des ecchymoses. Le médecin examinateur déterminera la cause exacte du décès.

Robert Clouden, 53 ans, a déclaré au New York Daily News qu’il a trouvé un torse alors qu’il marchait avec son chien vers 18 heures, lundi.

Brandy avait encore sa tête attachée à son torse, mais ses bras et ses jambes avaient été coupés. Il a dit avoir repéré les restes maccabres à environ 15 mètres du sentier piétonnier sur lequel il se trouvait. Au départ, Clouden avait hésité a appeler les secours tellement cela paraissait irréel.

Le torse était face retourné et partiellement couvert de feuilles mais pas enterré.

Tony Herbert, qui se considère comme un activiste communautaire, a déclaré à NBC qu’il pensait que le corps avait dû être jeté récemment parce que c’est un “parc très actif”. “Ce corps ne devait pas être là depuis aussi longtemps“, a-t-il expliqué. 

L’enquête donnera les réponses aux questions que tout le monde se pose.

 

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook