• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • Corée du Sud : Une famille angolaise contrainte à passer neuf mois dans un aéroport

Corée du Sud : Une famille angolaise contrainte à passer neuf mois dans un aéroport

Un tribunal sud-coréen a ordonné vendredi aux agents de l’immigration d’examiner la demande d’asile d’une famille angolaise bloquée dans le principal aéroport de Séoul depuis le 28 décembre dernier.

Les membres de la famille Lulendo, dont quatre enfants de moins de 10 ans, ont déclaré avoir été torturés par la police angolaise parce qu’ils appartiennent à une minorité ethnique et craignaient pour sa vie. Lors de la première audience devant la cour d’appel, leur avocat a déclaré qu’il n’existait aucun motif juridique explicite permettant de refuser la possibilité de présenter une demande d’asile, demandant une révision constitutionnelle de la décision du bureau de l’immigration.

Annulant une décision d’un tribunal inférieur, une cour d’appel de Séoul s’est prononcée ce 27 septembre en faveur d’une famille angolaise bloquée à l’aéroport principal du pays tout en demandant le statut de réfugié dans le pays après avoir fui la persécution dans leur pays. Si la haute cour accepte la demande de la famille, elle demande à la Cour constitutionnelle de décider si elle est constitutionnelle ou non. La décision de la cour d’appel sera retardée jusqu’à ce que la cour suprême se prononce.

Les activistes qui défendent les intérêts de la famille Lulendo affirment que le gouvernement a privé les Angolais de leur droit de demander le statut de réfugié sans motif légitime et sans explication appropriée. La commission des réfugiés avait initialement refusé d’examiner la demande de la famille à son arrivée en décembre, car elle était persuadée qu’elle se rendrait en Corée du Sud pour des raisons économiques.

Les agents d’immigration ont rejeté environ 96% des demandes d’asile. L’avenir de la famille en Corée du Sud est donc loin d’être garanti.

Stéphane BAI

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook