CONDAMNÉE POUR SES ACHATS AVEC DE L’ARGENT PUBLIC

Fatoumata Koïta, 33 ans, conseillère départementale PS de l’Essonne et collaboratrice parlementaire a été récemment condamnée à deux mois de prison avec sursis pour avoir fait du shopping en utilisant l’argent public. Le tout pour une somme de 13.000 euros de vêtements et de cosmétiques révèle Mediapart.

Les faits remontent à 2015. A cette époque, et selon les informations de Mediapart, Fatoumata Koïta outre son poste d’élue est l’assistante parlementaire de Saïd Boinali, député de la première circonscription de Mayotte. Elle n’hésitera pas à utiliser la carte bancaire personnelle de l’élu, mais aussi celle d’un compte alimenté chaque mois par l’Assemblée nationale. L’argent ainsi détourné a servi à acheter des vêtements et des cosmétiques de marques connus (Mango, Zara ou Sephora), dans des magasins physiques ou sur Internet.

Lorsque l’élu de Mayotte s’est rendu compte de la situation, il a licencié Fatoumata Koïta. Cette dernière a reconnu avoir détourné cet argent et l’a intégralement remboursé. A sa demande, les juges ont demandé à ce que cette condamnation ne soit pas inscrite dans son casier judiciaire, pour lui permettre de continuer à travailler.

Lors de l’audience, son avocat Me Hugo Pouillade, a mis en avant des « négligences dans les dépenses publiques » plutôt qu’une volonté d’escroquerie de sa cliente, relate Le Parisien.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook