LE COMBAT TANT ATTENDU SERA WILDER-FURY, PAS WILDER-JOSHUA

Depuis la fin de leur combat le 1er décembre dernier, Tyson Fury et Deontay Wilder ne cessent de parler d’une revanche en avril prochain. Le problème c’est qu’Anthony Joshua a réservé Wembley ce mois-là, espérant combattre l’Américain pour la réunification des titres de champion du monde des poids lourds. Son entourage a envoyé plusieurs messages au Bronze Bomber, mais il semble qu’AJ puisse bien se faire berner.

Lors d’une interview accordée à The Independent, le président de la WBC a en effet laissé entendre qu’il pourrait obliger Deontay Wilder à combattre Tyson Fury en avril prochain, laissant Anthony Joshua sans adversaire d’envergure. « C’est vrai que tout le monde attend un combat entre Wilder et Joshua, mais malheureusement cela ne s’est pas fait en septembre dernier » a expliqué Mauricio Sulaiman. « S’il y a une demande pour un combat d’unification, nous l’examinerons, mais la WBC a voté pour une revanche entre Wilder et Fury et nous avons l’intention de tout mettre en place dès la première semaine de janvier. Si Wilder a une demande, elle sera examinée, mais nous avons voté en faveur d’une revanche et à l’heure actuelle, aucun autre scénario n’est envisagé ».

Mais américaine semblerait bien préférer que son prochain adversaire soit l’anglais, puisqu’Anthony Joshua a répondu à Deontay Wilder qui l’accuse de fuir le combat, et l’invite à venir le défier sur le ring le 13 avril à Londres.

Invité cette semaine de l’émission First Take sur ESPN, le champion poids lourd WBA-WBO-IBF a rappelé avoir déjà réservé la date du 13 avril prochain au stade de Wembley pour défendre ses ceintures, de préférence face à Wilder.

Comme je l’ai dit, je suis prêt à me battre contre Deontay Wilder, le 13 avril à Londres. Je ne sais pas quoi faire d’autre pour que le message passe. Il est plus intéressé par un nouveau combat contre Tyson Fury. Tyson Fury n’a aucun titre mondial.

Je ne peux contrôler ce que Deontay Wilder fait. Je ne peux contrôler ce que Tyson Fury fait… Ce que je peux contrôler, c’est ce que je fais et ce que je dis. Pour assurer les négociations, j’ai réservé la date en avance, et le lieu en avance. Et, je le dis clairement devant tout le monde. Je suis prêt à combattre n’importe lequel de ces types, surtout le champion Deontay Wilder, le 13 avril, à Wembley. Que puis-je dire d’autre?

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook